Aucun démenti à ce jour, et pour cause, une semaine après que nous avons relevé au grand jour la tenue d’une réunion dans les bureaux privés du président du MTC, Gilbert Merven, pour «éliminer Turf Magazine». Encore moins les protagonistes qui ont participé, de plein gré ou contre leur gré, à cette réunion dont l’objectif était clair comme l’eau de roche pour certaines personnes dont nommément le président, Gilbert Merven, l’employé du Mauritius Commercial Bank (MCB), Michael Choyen qui se dit aussi consultant sportif.
Si cela peut rassurer les néophytes qui au lieu de s’occuper d’eux-mêmes passent leur temps à dénigrer, Week-End maintient tout ce qu’il a écrit et publié dimanche dernier, du premier au dernier mot. Week-End affirme, malgré  les tentatives de démentis qui apparaissent sur les réseaux sociaux que le directeur-propriétaire de cheval qui avait accompagné l’employé de la Mauritius Commercial Bank Michael Choyen à cette réunion secrète convoquée d’urgence par le président du Mauritius Turf Club pour venir en aide au dernier né des magazines hippiques.. est Shea Mannick, co-propriétaire de Legion of Honour, un ex-coursier de l’écurie Gujadhur. Il faut savoir par ailleurs qu’un représentant de ToteLepep, dont Turf Magazine avait soutenu  l’émergence sous le sceau de la libre concurrence, était aussi présent à cette réunion. Son identité sera dévoilée dans une prochaine édition comme ceux de tous les participants à cette réunion.
Pas de démenti même si on essaie de brouiller les pistes car d’aucuns se demandent surtout qui sont ceux qui ont fourni les informations et des éléments les rendant incontestables. La raison est fort simple : cette réunion a bel et bien eu lieu au début du mois de juin et à plusieurs niveaux au MTC, il paraît même que c’était un secret de polichinelle. Les personnes dont Week-End a cité les noms à ce jour étaient assises autour de Gilbert Merven pour essayer de mettre en place leur vil plan. Du reste, des langues ont commencé à se délier depuis lundi dernier. Nous sommes en mesure d’affirmer aujourd’hui que le Stable Manager et bookmaker Paul Foo Kune a été surpris d’abord sur la présence de l’employé de la MCB, Michael Choyen, dans cette réunion. Puis par la nature même de cette rencontre.
Week-End peut aussi  annoncer  que le président Gilbert Merven était lui-aussi également surpris de voir arriver  Paul Foo Kune à cette réunion. Il avait certes, invité un représentant de Bet On Line, mais pas Paul Foo Kune personnellement. D’ailleurs, ce dernier paraissait désemparé et en aparté, il a cherché des explications auprès de Gilbert Merven .Paul Foo Kune n’aurait pas manqué de souligner son étonnement, en particulier envers le président du MTC, Gilbert Merven Mais ce dernier, apprenons-nous,  avait réussi à le calmer et il lui a presque supplié de venir en aide à une nouvelle publication en ces termes : « Aide zot un peu, zot dans bez ».Malgré cet appel, il nous revient que le stable manager n’aurait pas fait grand cas de cette demande jusqu’ici.
Pour ceux qui avaient trouvé que les nuances entre les textes de la version on-line et celles écrites,une pratique courante dans le monde de la presse, résultait de la suite de menaces de poursuites judiciaires sur les réseaux sociaux pourront constater qu’il n’y a rien de plus faux. Qui nous expliquera en quoi la présence d’une personne ou non dans une réunion est de nature diffamatoire ?