La fébrilité politique qui a agité la République tout au long du deuxième trimestre 2014 s’est quelque peu résorbée depuis le vote de l’amendement constitutionnel. Petit à petit, l’économie reprend ses droits, notamment grâce aux consultations prébudgétaires qui, cette année, ont démarré plus tôt que d’habitude. C’est donc le moment de faire le point sur la situation présente de l’économie locale et sur ses perspectives d’atteindre, d’ici à l’an 2020, le statut des pays à revenu élevé, comme le souhaite le ministre des Finances.
Il va sans dire qu’un tel objectif dépend de la réalisation de conditions importantes. Elles feront l’objet de la deuxième partie de cet article. En première analyse, il ya lieu de se pencher sur un certain nombre de questions de fonds qui alimentent les débats en ce moment. Cela aidera à cerner les caractéristiques de la situation actuelle.