Des membres de la famille de Dawood Rawat, l’Emeritus Chairman du groupe BAI, habitués à voyager en jet privé lors de leurs déplacements, sont déjà en possession d’Open First Class Tickets au départ du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport. Ces Open Tickets pour n’importe quelle destination sont valides pour trois mois. Ce qui n’est nullement une surprise quand on fait partie de la Jet-Set internationale avec des Assets de Rs 37 milliards.
Sauf que dans le cas présent, ces billets d’avion en première classe ne valent rien vu que les membres du clan Rawat font l’objet d’un Notice on Departure, quasiment une interdiction formelle de quitter le pays, logé au Passport and Immigration Office. Au moins deux membres de la famille Rawat ont fait les frais de cet ordre jeudi soir, quand ils ont été refoulés au comptoir d’émigration du PIO à l’aéroport avec pour consigne d’attendre une convocation formelle à interrogatoire du Central CID.
Des mauvaises langues prétendent que d’autres membres en route pour l’aéroport ce soir-là ont rebroussé chemin après avoir été informés de cet Arrest on Departure. Aucune confirmation de ce détail.
Du côté du Central CID, un premier travail préliminaire a été abattu avec des dépositions des responsables de la Banque de Maurice et de la Financial Services Commission. Les premières arrestations devront intervenir dans le sillage d’une déposition des Conservators de la BAI Insurance, André Bonieux et Mushtaq Oosman, sur l’envergure de la fraude.
Les membres de la famille Rawat et de la direction de la BAI concernés par l’interdiction de quitter le pays sont les suivants pour l’instant :