Le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, procédera, demain, à la signature avec le représentant de l’Union européenne à Port-Louis d’une convention financière dans le cadre de la lutte contre la piraterie. Au terme de cet accord, Maurice bénéficiera d’une somme de Rs 120 millions, soit trois millions d’euros, dans le cadre du transfèrement et de la comparution devant les instances judiciaires appropriées des pirates détenus par la force d’intervention européenne Atalanta. Cette force navale est en opération dans l’océan Indien et au large des côtes de la Somalie.
Cette décision a été avalisée par le conseil des ministres de l’Union européenne lors d’une réunion mardi. Cet accord stipule les conditions de ce transfèrement de prisonniers pirates. L’une des conditions majeures est que ces détenus ne doivent être condamnés à la peine capitale ou encore être sujets à des actes de torture ou autre traitement cruel, inhumain et dégradant.