Depuis cet après-midi, une centaine d’employés de la Mauritius Stationery Manufacturers Ltd., société mise en liquidation, ont orchestré une occupation-protestation du siège de la compagnie suitée à Bell-Village. De par cette action, ils comptent alerter l’opinion publique sur le sort qui leur a été réservé avec les procédures de liquidation et réclamer l’ouverture des négociations au sujet de leur avenir. Il faudra s’attendre à voir d’autres employés, travaillant sur le shift system du soir, se joindre au mouvement d’occupation d’usine.
Le syndicaliste Reaz Chuttoo de la Confédération des Syndicats du Secteur Privé, qui se trouve dans les locaux de MSM Ltd, a confirmé  à Le Mauricien le début de cette protestation. « Nous avons appris que la La Sentinelle Ltd a repris les opérations de MSM Ltd. Nou nous attendions à des contacts au sujet de la situation du personnel de MSM. Tout simplement, il a été demandé aux employés intéressés à travailler d’écrire une lettre et c’est tout », a-t-il déclaré au téléphone peu avant 16 heures.
« Mais ce qui est encore plus grave reste la présence de bouncers à l’intérieur du site de travail depuis ces derniers jours suite à une initiative de l’administrateur judiciaire. Nous avons déjà écrit au ministère du Travail pour solliciter son intervention en faveur de discussions sur l’avenir des employés. Mais aucun avis de réception de la part du ministère », a ajouté Reaz Chuttoo, qui confirme que le mouvement d’occupation durera aussi longtemps que le problème des employés de MSM Ltd n’est pas réglé suite à l’acquisition des équipements par La Sentinelle Ltd.
Affaire à suivre…