L’échéance est derrière la porte. La mayonnaise commence à monter avec l’arrivée des délégations étrangères qui précèdent le Club Maurice, qui prend officiellement ses quartiers aujourd’hui à l’hôtel Intercontinental à Balaclava.

Alors que s’achève demain soir le périple de la flamme des Jeux qui, depuis le 7 juillet embrase l’île, la gestion de la billetterie, un des dossiers brûlants de ces pré-Jeux, est loin d’être maîtrisée. Si le marché noir, inévitable dans ce genre de rendez-vous, sera difficilement domptable, et même si le Coji a assoupli sa rigueur vis-à-vis des sportifs et des parents d’athlètes avec un quota de complimentary tickets, la grogne, comme on la voyait venir, s’est installée d’entrée du côté de nos visiteurs qui, une fois sur le sol, réclament (logiquement) eux aussi leur part de billets d’entrée sur les sites de compétition.  À J-1, les choses vont s’accélérer à vitesse grand V et le comité d’organisation aura encore du pain sur la planche et d’autres problèmes à résoudre en peu de temps.

Entre-temps, sept îles (Maurice, Réunion, Madagascar, Seychelles, Comores, Mayotte et Maldives), 14 disciplines de compétition (athlétisme, boxe, basket-ball, badminton, cyclisme, football, haltérophilie, judo, natation, rugby, tennis de table, voile, volley-ball et le dernier venu beach-volley) s’invitent au banquet 2019, soutenu par trois sports (équitation, squash et golf) en démonstration. Avec 1939 sportifs et dirigeants, tous logés à la même enseigne, et avec comme originalité la disparition du village des Jeux. Le Coji a opté pour des établissements hôteliers pour l’hébergement des principaux acteurs. Une grande première qui fera date en 40 ans d’années d’existence des JIOI. Ceux qui réussiront leurs Jeux sont ceux qui auront d’abord maîtrisé au mieux les conditions prévalant autour de ce dispositif inédit.

Durant toute la journée d’hier, les sportifs étrangers ont investi leurs quartiers. Le Club Réunion, pourvoyeur du deuxième plus gros contingent de ces Jeux avec ses 340 personnes, dont 228 sportifs, a élu domicile à l’hôtel Ravenala, où se mixeront les Dalons des Seychelles, venus eux aussi en force (304) et avec le même nombre de sportifs (228). Le groupe malgache constitué de 303 personnes (211 sportifs) a pour quartier général l’hôtel Le Victoria. Les Maldives, qui n’ont manqué en tout et pour tout qu’une édition des Jeux des îles — la troisième à Tana — et qui auront longtemps le plus souffert de l’insularité dans cette partie de la région, sont là avec un effectif de plus de 209 sportifs et dirigeants au Be Cosy Hotel. Les Comores, regroupées autour de leur président Azali Assoumani, en quête de l’organisation de la 11e édition des Jeux en 2023, ont élu domicile au Westin Hotel à Balaclava.

Les premiers chercheurs d’or, eux, seront au boulot dès demain (13h30) à la piscine olympique de Côte d’Or.

Daniel SOULANGE