« Après Moody’s et le FMI (Fonds monétaire international), c’est au tour de l’Union européenne de reconnaître la bonne gouvernance à Maurice et les bons résultats accomplis dans le cadre de la coopération entre le pays et l’UE », a déclaré hier le VPM et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval. C’était lors de la signature d’accord sur l’octroi d’une enveloppe d’aide supplémentaire de Rs 400 millions au pays par Alessandro Mariani, ambassadeur et chef de la délégation de l’UE à Maurice. Étaient présents l’ambassadeur de France Jean-François Dobelle et le haut commissaire britannique Nick Leake.  
L’enveloppe financière de Rs 400 millions de l’Union européenne (UE) à Maurice est une aide additionnelle pour sa bonne performance dans l’utilisation des fonds alloués au cours de 2008-2010. Performance évaluée lors du mid-term review en 2011.
« Mauritius is ranked among the most performing countries, among ACP countries, in the implementation of the programmes funded by the European Development Fund (EDF). The additional allocation of EUR 10,2 M comes in recognition of the good results achieved by Mauritius under the EU-Mauritius cooperation », a déclaré hier Alessandro Mariani, ambassadeur de l’UE à Maurice.
L’enveloppe additionnelle de Rs 400 millions portera l’aide totale accordée à Maurice sous le 10e EDF (2008-2013) à 64,2 millions d’euros, soit environ Rs 2,6 milliards. Comme l’a expliqué Alessandro Mariani, cette aide supplémentaire s’inscrit dans le cadre du Millennium Development Goals Initiative lancée en 2010 par l’UE. Cette initiative vise à accélérer l’avancement de quatre objectifs du millénaire qui sont en retard dans le monde : la réduction de la faim, la réduction de la mortalité infantile et maternelle, l’amélioration de l’accès à l’eau portable et aux services sanitaires.
L’aide additionnelle sera largement utilisée pour Rodrigues. La moitié du fonds, soit Rs 200 millions, sera directement versée dans le budget. Le reste sera alloué aux organisations non gouvernementales engagées dans des activités relatives aux objectifs du millénaire.
Alessandro Mariani s’est réjoui de l’excellente relation entre l’UE et Maurice. L’ambassadeur a observé que l’UE avait accueilli favorablement la décision du gouvernement de réduire le montant du Cess en 2011 et de réformer les Services Providers Institutions de l’industrie sucrière. Il s’est dit confiant que ces mesures donneront un nouvel élan à ce secteur.
L’ambassadeur de l’UE à Maurice a aussi fait état de la décision gouvernementale concernant l’utilisation de 10 % d’éthanol dans les véhicules. Il a précisé que l’UE était en faveur d’un « Open tender » pour la création d’une centrale de 100 mgw utilisant les dernières technologies en matière de charbon.
Le VPM et ministre des Finances, qui n’a pas manqué de souligner que « l’UE reconnaît la bonne gouvernance à Maurice », a pour sa part assuré que toutes ces questions seront prises en considération par le gouvernement.