Destinée à ceux qui souhaitent effectuer des études à distance, l’Open University of Mauritius, anciennement le Mauritius College of the Air, a officiellement ouvert ses portes dans l’ancien bâtiment de la MBC à Forest-Side hier. Les anciens locaux de la station nationale ont été reconvertis en salles de classe pour accueillir les nouveaux étudiants. L’Open University, lancée en février, continuera toutefois à utiliser les technologies mises en place par le MCA à Réduit pour les cours à distance. À ce jour, 700 étudiants se sont enregistrés.
Les cours à l’Open University of Mauritius (OUM) débutent le 26 août. Une quinzaine de formations seront offertes dans un premier temps. D’ici deux ans, l’institution compte proposer une cinquantaine de programmes sanctionnés par une licence, un master ou doctorat.
Lors de son intervention hier, le directeur de l’OUM s’est appesanti sur les opportunités qu’offre la formation à distance. Ce mode d’enseignement, soutient le Dr Kaviraj Sukon, correspond à tous ceux qui aspirent à faire des études supérieures tout en travaillant. Pour faciliter leur apprentissage, les étudiants auront accès à plus de 80 000 livres et 21 000 journaux électroniques.
De son côté, le ministre de l’Éducation tertiaire a rappelé la vision de sir Seewoosagur Ramgoolam qui avait lancé en 1971 le Mauritius College of the Air (MCA). Rajesh Jeetah n’a pas manqué de saluer la contribution des différents établissements du primaire, du secondaire et du tertiaire en vue de faire progresser l’éducation dans le pays. Il a aussi exprimé le souhait d’offrir un niveau d’éducation de renom international.
L’OUM bénéficie de l’expertise, des ressources et des infrastructures du MCA qui est depuis sa création un pionnier dans la distance learning. La nouvelle institution sera appelée à développer de nouvelles collaborations tant au niveau international que local. Elle dispose par ailleurs d’une Open Schooling Division pour le développement de programmes à distance à l’intention des écoles. « OUM intends to be a university with a difference », soutient d’ailleurs le ministre Jeetah.
Outre les cours à distance, la nouvelle institution propose aussi de la face-to-face learning. 700 étudiants sont déjà inscrits à l’OUM. Celle-ci s’associera dans un premier temps aux universités d’Amity et de Madras en vue d’assurer la formation. D’autres institutions tertiaires étrangères, dont celles de la Malaisie, d’Angleterre et d’Afrique du Sud, offriront par la suite des cours à distance. L’établissement bénéficie des facilités en termes de technologies, d’espace et de studios déjà en place dans les anciens locaux de la MBC.