Olivier Bancoult, porte-parole du Group réfugiés Chagos, qui a fait parti de la délégation ayant siégé à La Haye, lors de l’annonce de Cour International de Justice (CIJ), le lundi 27 février, a été vivement accueilli par un grand nombre de personnes ce matin, mercredi 27 février à l’aéroport.

« C’est un jour historique pour la communauté chagossienne et pour le peuple Mauricien, nous remercions le gouvernement. À aucun moment nous n’avons baissé les bras« , a-t-il soutenu avant d’ajouter, « nous avons fait entendre notre voix, c’est un jugement défavorable pour le gouvernement britannique. C’est une honte! Une des plus grandes instances judiciaire internationale a condamné la Grande-Bretagne ». 

Se basant sur le rapport de KPMG commandité par le gouvernement de la Grande-Bretagne, mentionné lors du jugement de la Privy Council, Olivier Bancoult affirme également « qu’il n’y a rien qui empêche le peuple Chagossien de regagner Chagos et le rapport dit aussi que les Anglais devront nous payer une compensation. Nous irons de l’avant avec cette affaire« , a-t-il fait ressortir.