La communauté internationale a condamné la Grande-Bretagne pour violation des chartes des Nations unies, a déclaré ce matin au Mauricien, Olivier Bancoult, président du Groupe Réfugiés Chagos. Il est rentré au pays jeudi après une mission en Grande-Bretagne.

Le soutien massif obtenu par la résolution concernant le “ruling” de la Cour internationale de justice est très positif, a-t-il estimé. « C’est un pas dans la bonne direction. Maurice a encore une fois infligé une cuisante défaite à l’Angleterre. Après le vote en vue d’obtenir une Advisory Opinion de la CIJ et le “ruling” de la Cour internationale de justice pour demander à l’Angleterre de mettre fin à son administration des Chagos, c’est presque l’ensemble des membres des Nations unies qui la somme maintenant de rendre les Chagos à Maurice. Seuls six pays ont soutenu l’Angleterre alors que 116 autres ont soutenu la résolution présentée par le Sénégal et 56 se sont abstenus. Cela montre que la communauté internationale a condamné la Grande-Bretagne d’avoir violé les chartes des Nations unies. La Grande-Bretagne doit en tirer les conclusions. Elle doit respecter les institutions qu’elle a créées et dont elle est partie prenante. Elle membre des Nations unies et du Conseil de Sécurité, elle est fondatrice de la Cour internationale de justice. Elle doit se soumettre aux instructions données par ces institutions. Nous nous attendons par conséquent à ce qu’elle prenne une décision positive », a dit Olivier Bancoult.

En ce qui concerne les démarches à venir, Olivier Bancoult a souligné que la question « sera discutée avec le gouvernement ». Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, est attendu au pays samedi matin après avoir participé aux débats à l’assemblée générale des Nations unies le 22 mai.