Suite aux 8es Jeux des îles de l’océan Indien tenus aux Seychelles, le Comité Mauricien Pierre de Coubertin (CMPC) a tenu à récompenser des athlètes mauriciens incarnant le mieux les valeurs olympiques. Le CMPC avait soumis des questionnaires aux responsables des 12 disciplines représentées aux JIOI et établi comme critères que l’athlète ait été médaillé et qu’il ait démontré des valeurs telles que l’esprit d’équipe et de camaraderie, le fair-play, le sens d’appartenance et le patriotisme.
Suivant la réception des questionnaires, un jury composé de membres du CMPC s’est réuni en deux occasions pour choisir deux gagnants, un garçon et une fille. En masculin, le Trophée Pierre de Coubertin est revenu au cycliste Yannick Lincoln. Double médaillé d’or aux JIOI, Lincoln a fait montre de beaucoup de détermination, de rigueur et d’un mental fort. Selon le CMPC, il a aussi su développer des relations très fortes avec ses coéquipiers tout en respectant ses adversaires.
En féminin, c’est la badiste Shama Aboobakar qui a été primée. Médaillée d’or de la compétition par équipes et d’argent en simple dames, elle a démontré un fort sens d’appartenance et de patriotisme et a été un bon Role Model. Bien que blessée au pied, Shama s’est surpassée pour faire honneur au pays.
Un Prix Spécial a aussi été décerné par le jury au gardien de but de la sélection de football, Ivanh José. Celui-ci a fait montre de beaucoup de rigueur et de solidarité au sein de l’équipe et a agi avec fair-play envers ses adversaires. Malgré sa blessure, il a donné son maximum jusqu’en finale et a décroché la médaille d’argent.
Lors de cette cérémonie tenue à l’hôtel Gold Nest à Quatre-Bornes, le président du CMPC, Giandev Moteea, a dans son discours, fait mention de ses objectifs. Selon lui, le CMPC a à coeur la promotion d’une culture de valeurs et de noblesse autant que d’endurance et de prestations physiques parmi les athlètes comme prônés par le fondateur des Jeux Olympiques modernes.
Giandev Moteea a voulu rappeler ces objectifs surtout en cette période Olympique et a demandé d’ajouter  au concept  de trêve olympique celui de « méditation Olympique » pour que chacun s’imbibe de ces grands idéaux et oeuvrer pour une meilleure harmonie à tous les niveaux de notre monde sportif et social.
Il a également salué les qualifiés mauriciens pour les Jeux Olympiques de Londres et leur a souhaité bonne chance.