Huit chevaux en un peu plus d’une longueur, ce fut l’arrivée de l’édition 2014 de The Barbé Cup. La victoire sourit à l’inattendu Polar Bound, pour le plus grand bonheur de Rameshwar Gujadhur, qui vint prendre la mesure de Tales Of Bravery dans la dernière foulée. L’entraîneur et son fils Subiraj laissèrent éclater leur joie et celle du Brésilien Fausto Durso était aussi belle à voir. Tales Of Bravery, malheureux au début de la ligne droite, n’est pas entré dans l’histoire comme le premier à remporter cette classique deux fois de suite. Par contre, Rameshwar Gujadhur a confirmé son statut de king of long shots car son protégé était parmi les outsiders, à Rs 3 000. Tandragee fut aussi exact à l’arrivée car il était à une demi-tête de Tales Of Bravery. Intercontinental réalisa un bon parcours en termina quatrième.
Polar Bound ne faisait pas partie des chevaux les plus en vue. S’il avait raté de peu d’inscrire son nom sur les tablettes de la Duchesse, il n’avait remporté qu’une seule course au Champ de Mars. Pour sa rentrée 2014, il avait été battu par 5L par Albert Mooney. Il avait bien travaillé à l’entraînement mardi matin, quand il avait facilement dominé Ashanti Gold, mais le voir s’imposer à poids d’âge et battre les Tales Of Bravery et autre Tandragee est un pas qu’on n’avait pas osé franchir.
On a eu droit à une très belle course, comme le démontre l’arrivée, où seuls Albert Mooney, Silver Flyer et François Bernardus se retrouvèrent quelque peu décrochés. L’épreuve se déroula comme on s’y attendait, avec Albert Mooney se dirigeant tranquillement vers la tête de la course. Tandragee fut l’auteur d’un très bon départ pour aller vite se placer sur les barres. Il avait pris la meilleure position possible et précédait Tales Of Bravery (6e) et les autres plus sérieux adversaires. Ice Axe se retrouva en dehors en quatrième position. Derrière lui avait pris place Liquid Motion. Ce qui nous étonna dans la partie initiale fut la présence de François Bernardus, qui avait essayé de surmonter le handicap de sa ligne extérieure.
Vu le déroulement de la course, il fallait aussi jeter un coup d’oeil à notre chronomètre, où on nota 36” 85 pour les premiers 600m, ce qui était un bon rythme. Par la suite, Albert Mooney ralentit l’allure car il avait eu à effectuer un effort pour prendre la tête des opérations. Le peloton resta bien groupé jusqu’à la dernière courbe. Albert Mooney continua sur le même rythme avant de céder dans les derniers 150m. Tandragee fut le premier à se mettre en évidence tandis que Tales Of Bravery eut un problème de trafic quand il dut revenir à l’intérieur pour passer entre François Bernardus et Ice Axe. Robbie Burke se mit à l’ouvrage et cela lui prit du temps pour trouver le passage avant de revenir sur Tandragee. Au même moment, on prit conscience de la progression de Polar Bound, complètement à l’extérieur. Ces trois chevaux passèrent le but dans la même foulée. Au prime abord on crut que Tales Of Bravery l’avait emporté, mais Polar Bound avait touché la ligne avec une bonne tête d’avance, au grand dam de Robbie Burke et sans doute aussi de Noel Callow, qui pensait avoir résisté jusqu’au bout.
Rameshwar Gujadhur est à féliciter, tout comme son entourage aussi bien que Fausto Durso pour cette victoire, et nul doute que le Brésilien n’oubliera pas de sitôt son premier succès classique au Champ de Mars. Quant à Rameshwar Gujadhur, c’était sa première en tant qu’entraîneur de l’écurie qui porte son nom, mais sa cinquième étant donné qu’il déclare que les victoires d’Evader, Empire State, Champion Warrior et Orkney Islands ont été acquises alors qu’il était entraîneur de l’écurie Fok en 1992, 1993, 1995 et 1996 respectivement.