C’est sans doute une des plus belles arrivées du Barbé au cours de ces dernières années. C’est le cas de le dire car rien que 2,50L séparaient le vainqueur du dixième à la photographie. Au terme de cette lutte acharnée, c’est l’outsider Polar Bound qui en sortit vainqueur. Le pensionnaire de l’écurie Rameshwar Gujadhur, piloté à la perfection par le Brésilien Fausto Durso, profita des malheurs du favori Tales Of Bravery en début de ligne droite pour offrir une première classique à son établissement et à son jockey qui n’etait pourtant qu’à sa huitième monte à Maurice. Souvent présenté comme venant juste après les meilleurs, Polar Bound, coté à 29/1 chez certains bookies à quelque minutes du départ de l’épreuve, a su hausser son niveau au meilleur des moments. Cette journée a aussi été marquée par la première victoire d’Akshay Balloo sur notre turf avec Sands Of Fire qui offrait par la même occasion le doublé à l’écurie Maigrot qui s’était illustrée plus tôt dans la journée avec Mc Naught.
Albert Mooney manqua quelque peu sa mise en action et dut travailler quelque peu pour prendre la direction des opérations. Auteur d’un excellent départ, Tandragee n’eut, en revanche, aucun mal à se placer à la corde avec sur ses talons Liquid Motion, Ice Axe et François Bernadus qui cherchaient la meilleure position possible. Tales Of Bravery arrivait juste après, précédant le reste du peloton.
Ce n’est qu’après le passage du but pour la première fois qu’Albert Mooney parvint à ses fins et emmena tout le peloton composé de Tandragee, François Bernadus, Liquid Motion, Ice Axe, Tales Of Bravery, à son extérieur Intercontinental, Love Struck flanqué de Polar Bound tandis que Silver Flyer et Bulsara fermaient la marche.
Après l’effort fourni sur la partie initiale, Johnny Geroudis laissa respirer Albert Mooney qui s’étendit bien à l’avant. Avec le rythme régulier, on ne nota pas de gros changements dans les positions. C’est Bulsara qui fut le premier à se mettre en évidence lorsque Joorawon décida d’améliorer sa position au passage de la route.
Le ton monta d’un cran quelques encablures plus loin lorsque Burke commença graduellement son effort. Mais l’Irlandais ne put s’extirper du peloton avec Fausto Durso qui décida au même moment de lancer Polar Bound. Le coursier de l’écurie Rameshwar Gujadhur se retrouva davantage à l’extérieur non sans savoir que c’était peut-être un blessing in disguise. Burke redirigea sa monture vers l’intérieur mais mal lui en pris car il se retrouva derrière François Bernadus et Ice Axe. L’Irlandais chercha désespérément l’ouverture qu’il parvient à trouver quelque foulées plus loin.
À l’avant Tandragee s’était déjà débarrassé d’Albert Mooney qui ne put maintenir la cadence. Sous la monte énergique de Robbie Burke, Tales Of Bravery sortit son foudroyant coup de reins mais on devait prendre conscience de la non moins spectaculaire remontée de Polar Bound complètement à l’extérieur. Très bien soutenu par Fausto Durso, l’élève de Rameshwar Gujadhur fit parler ses puissantes foulées pour souffler la victoire à Tales Of Bravery pratiquement au poteau. Tandragee conserva la troisième place avec Intercontinental teminant quatrième. Temps de la course: 1.36.80.
Sans diminuer les mérites de Polar Bound, on peut penser que si Tales Of Bravery n’avait pas rencontré de traffic problems en début de ligne droite, il se serait imposé. Mais comme dirait l’autre, à ce niveau et dans un champ aussi fourni, an ounce of luck is worth a ton of gold.