Débutant en C7 la saison dernière, Cherish The Charm a gravi les échelons et a même gagné en C4. Cette fois, il vise un Groupe 2 tout en étant nettement désavantagé au handicap. Si son entourage a décidé de confirmer sa participation, c’est qu’il croit en ses capacités. Pour notre part, on dira tout simplement qu’on ne connaît pas encore les limites de Cherish The Charm et que le meilleur est à venir.
Cela dit, si on analysait la course au niveau du handicap, il n’y aurait pas photo. M L Jet devrait largement l’emporter tant il est nettement avantagé. La raison de cette faveur vient du fait de la compression de poids qui a été rendue nécessaire suite à l’inclusion de Mucajai. Un cheval avec une valeur de 8. Ce qui fait qu’on s’est retrouvé avec une différence de 62 points entre le top weight et le bottom weight. En regardant les entrées de plus près, on trouve que du côté de Rameshwar Gujadhur, on a bien fait ses papiers. Si lors le première manche du championnat des 4-ans, la différence de valeur était chiffré à 40 points, on a trouvé comment avantager davantage M L Jet.
Au niveau de l’astuce, on peut dire chapeau, mais au niveau de la compétition, cela fait désordre et le Mauritius Turf Club peut être tenu responsable de n’avoir pas remédié à la situation après la première manche. Même si le résultat final ne va pas dans le sens de l’attribution du handicap, la logique aurait voulu que les conditions entourant les entrées pour une open race soient protégées par un garde-fou.
On trouve que M L Jet doit être installé comme favori. L’écart de poids entre lui et Night In Seattle est passé de 3 kg à 2,5 kg seulement parce que c’est le premier nommé qui l’avait emporté lors de la première manche. Dans une course à handicap, Night In Seattle aurait reçu 8,5 kg. En ce qui concerne la course de demain (samedi), M L Jet pourrait essayer d’opter pour la même tactique, mais il devrait trouver un sérieux adversaire en Cherish The Charm. On est d’avis que M L Jet ne doit pas nécessairement courir en tête. Ce serait toutefois meilleur pour lui de pouvoir contrôler la course. Il a paru mieux dans sa peau ces derniers jours et a même réalisé de bons galops. Le voir l’emporter reste possible, mais sa tâche devrait être encore plus dure cette fois.
Night In Seattle retrouve Rye Joorawon. Le vainqueur de la Duchesse a conservé ses bonnes dispositions et le parcours du jour ne devrait pas être un problème. Il est quelque part assuré d’obtenir un meilleur rythme que la dernière fois et aurait intérêt à accélérer un peu plus tôt. Si à l’entraînement il a eu à sortir le grand jeu pour revenir à la hauteur de Cherish The Charm, en compétition les choses pourraient être différentes.
Pour en revenir à Cherish The Charm, on retiendra surtout son excellent parcours en ce début de saison, où il a constamment surpris les turfistes. Il est un fait qu’on avait un oeil particulier sur lui depuis 2015, et ce, dès son deuxième succès au Champ de Mars. Certes, les adversaires sont d’un autre niveau cette fois, mais on estime qu’on n’a pas encore vu le meilleur de Cherish The Charm.
Jean-Michel Henry engage la nouvelle unité Rampant Ice qui a réalisé une bonne carrière en Afrique du Sud. Le parcours est bon pour une reprise. Force toutefois est de constater qu’il n’est jamais facile de s’imposer d’emblée sur 1600m. Rampant Ice a été longuement entrainé et devrait être prêt pour sa première sortie. On préfère toutefois le voir cette fois.
Les deux autres engagés, Chester’s Wish et Mucajai ont, à notre avis, aucune chance de l’emporter même s’il faut parfois compter avec la glorieuse incertitude aux courses.