Yannick Lincoln et Ben Melt Swanepoel (Team Colgate Continental) ont remporté hier la première étape de l’Omnicane Southern Tropical Challenge à Curepipe. Ils consolident ainsi leur première place au général après avoir remporté le prologue jeudi après-midi.
En passant la ligne d’arrivée après 3h26’48 et 80 km d’efforts, le duo de la Team Colgate Continental a en même temps envoyé un message fort à ses adversaires. Déjà que le matin ils étaient partis en compagnie de Julien Absalon et Olivier Lamarque, ils ont finalement trouvé le moyen de fausser compagnie au duo français.
D’ailleurs, à la lecture des résultats, on voit que Lincoln et Swanepoel ont mis plus de cinq minutes à Absalon et Lamarque.
En effet, si le tandem de Colgate Continental a mis 3h26’48, la BMC, elle, arrive avec 3h33’06. La faute à une série de pannes, cinq au total, d’Olivier Lamarque. Mais cela n’empêche pas Absalon et Lamarque de remonter du coup à la deuxième place au général. Ils profitent donc de la mauvaise journée de l’équipe de Velogic, avec Sébastien Tyack et Stéphane Tempier, pour recoller aux talons des leaders.
L’autre bonne opération du jour est à mettre à l’actif des Kenyans d’Omnicane Simbaz, David Kinjah et Davidson Kamau. Les deux Kenyans, deuxièmes du classement vétérans jeudi, sont désormais leaders dans leur catégorie. Un clin d’oeil à leur sponsor, Omnicane, qui peut se réjouir. Avec leur putsch d’hier, la paire kenyanne possède désormais une avance de 16’32 sur les CCSL Master de Daniel Chan Foc et Olivier Vernaton. À la troisième place de ce classement, on retrouve Michael Mc Dermott et Wilhem Nauta, à 22’37 des Kenyans. « Nous sommes venus pour remporter le maillot cette année. Nous sommes fiers d’avoir pu faire plaisir à notre sponsor Omnicane, surtout que là, nous sommes leaders du classement vétérans », devait déclarer David Kinjah à l’issue de l’étape.
Par contre, le classement des moins de 21 ans ne change pas. Quentin Soubadou et Johann Lapierre sont toujours solidement accrochés à leur maillot blanc, avec un total de 4h59’50. Il se pourrait même — sauf incident — qu’ils soient sacrés dimanche, à Pointe d’Esny, puisqu’ils ont désormais une avance de 33’49 sur CFBike Team de Fabien Tenor et Cédric Ambelle.
Le classement féminin n’a pas changé non plus à l’issue de la deuxième journée de l’OSTC. Aurélie Halbwachs et Yolandi du Toit se retrouvent toujours en rouge après deux étapes et 4h48’59. Kimberley Lecourt et Hazel Magill se retrouvent juste derrière, avec 25’39 de retard.
Chez les mixtes, Fabien et Géraldine Wexler sont solidement rivés à la première place, puisqu’ils comptent, après la deuxième étape, 54’04 d’avance sur Stéphano Ollivier et Miriam Schwieger (Mimi et Phano). Les leaders présentent un total de 5h15’23 pour les deux étapes.