Diane Hardy et la chanteuse soprano Katrin Caine proposent un show qui promet détente et humour avec I am a good Girl. Le pianiste et arrangeur sollicité pour ce pot pourri dédié aux grandes comédies musicales n’est autre que l’excellent Olivier David qui a ajouté sa touche à un choix de morceaux tels que Mamma Mia, Chicago ou West Side Story. Rendez-vous est donné au public vendredi 24 mai et samedi 25 mai, à 20 h, au Théâtre Serge Constantin.
Katrin Caine et Diane Hardy ont créé la compagnie A String of Pearls Production pour monter des comédies musicales ensemble, jusqu’ici représentées dans des soirées privées. Avec I am a good girl, elles vont cette fois au-devant du public au moins pour deux soirées qui vont animer le Théâtre Serge Constantin le week-end prochain. Katrin Caine, dont les amateurs d’opéra connaissent désormais l’expertise tant grâce à Opera Mauritius qu’elle a fondé avec Paul Olsen, que grâce aux choeurs mauriciens d’adultes et d’enfants qu’elle a si bien su diriger, s’est aussi produite dans de nombreux spectacles. Nous la connaissons aussi bien dans le registre de l’opéra que de l’opérette et de la comédie musicale, genre qu’elle affectionne particulièrement. D’origine allemande, formée à l’école de Munich, Katrin Caine y a créé de nombreux spectacles musicaux pour enfants.
Diane Hardy nous vient d’Afrique du Sud pour partager son expertise dans le domaine des comédies musicale, ayant notamment déjà participé à The sound of Music. Le pianiste Olivier David, riche d’une belle expérience américaine, enseigne désormais au Conservatoire François Mitterrand et s’est investi dans de nombreux événements jazzistiques tels que le Festival Ernest Wiehe ou Blues dan jazz, où il a partagé ses recherches harmoniques et son originalité. S’il ne compose pas ici, son savoir faire aura permis d’apporter la patine qu’il fallait aux nombreux morceaux que la chanteuse a choisi d’interpréter.
Quelles sont les pensées qui peuvent traverser l’esprit d’une femme ? I am a good girl entend répondre à cette question étrange de multiples manières, toujours en chanson et avec une bonne dose d’humour que les spectateurs apprécieront eux-mêmes. Ce spectacle de divertissement est présenté comme une occasion unique de sortie entre femmes, mais on nous confie que le public masculin pourrait également apprécier.
Cette good girl nous fait voyager dans ses souvenirs, partage ses expériences amoureuses et amicales à travers des morceaux puisés dans le répertoire des grandes comédies musicales qui ne cessent de charmer le public : Wicked, Burlesque, Mamma Mia, Chicago, West Side Story et aussi quelques standards de jazz qu’il est toujours merveilleux d’entendre en live. La blonde Katrin Caine chante et interprète ces multiples personnages ici sous la direction de Diane Hardy, le script ayant été écrit par deux amis en pensant à des thèmes essentiellement féminins.
Les musiciens qui se sont joints à l’aventure sont issus du jazz mauricien. Qu’il s’agisse du trompettiste Philippe Thomas, du saxophoniste Samuel Laval, du pianiste Olivier David, du contrebassiste Kursley Pytambar ou du percussionniste Christophe Bertin, tous ajouteront la magie de leur art au jeu théâtral et à la voix cristalline de la soprano.