Les Femmes de l’ONG Feu Nouveau se sont réunies hier au Centre Marie Reine de la Paix pour parler du budget et pour essayer de trouver auprès des autorités compétentes une aide dans la construction d’un centre polyvalent à Rose-Belle. Ce centre sera dédié à la formation des jeunes dans la Cité de Bethléem à Rose-Belle.
Serge Antoine qui agit comme consultant auprès de l’ONG Feu Nouveau, afin de relancer le groupe sur un plan administratif, explique que cette ONG a été créée en 2001. « Un groupe de femmes qui avaient en tête plusieurs projets ont décidé de créer l’association Feu Nouveau. Leur but était de proposer des formations aux jeunes de la Cité de Bethléem à Rose-Belle. » Un terrain d’une superficie de 250 à 300 toises a été acquis. Actuellement, Feu Nouveau est en négociation avec le Rotary Club et La Société Mauritius Union, et espère réunir à travers une levée de fonds, « entre Rs 2 et Rs 3 millions pour pouvoir construire un bâtiment. Cette ONG regroupe une soixantaine de femmes qui ont mis en place plusieurs activités, dont dispenser des cours en alphabétisation, la mise en place d’une crèche pour les enfants et l’artisanat sous forme de macramé », laisse entendre Serge Antoine. Il explique que ce centre aura pour mission de former les membres en marketing, et en gestion des PME. Au nom des femmes présentes dans cette association, Serge Antoine a tenu à remercier le ministre des Finances Xavier-Luc Duval pour ce budget qu’il qualifie de « social à dimension humaine ; ce n’est pas un budget ultra-libéral ou pro-capitaliste comme veulent le faire entendre certains. Le ministre des Finances a été honnête en disant qu’il faudra attendre jusqu’en juin 2012 pour pouvoir mettre en place tout ce qui a été prévu. » Le consultant auprès de l’ONG dit que le gouvernement doit aussi se débarrasser des « éléphants blancs (faisant référence au Centre de Belle-Mare) » et investir de l’argent dans les PME. Il parlera aussi de l’urgence de mettre en place une instance transparency internationale qui pourra, dit-il, « jouer le rôle de watch dog »