Maurice votera en faveur de l’octroi d’un statut d’observateur à la Palestine aujourd’hui, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, au Mauricien ce matin. Le représentant permanent de Maurice auprès des Nations unies, Milan Meetarbhan, se trouvant actuellement au pays, cette tâche incombera alors au premier secrétaire, T. Reetoo, lors de cette séance de l’assemblée générale des Nations unies.
Maurice s’est toujours prononcée en faveur de l’adhésion de la Palestine à l’ONU. L’octroi éventuel d’un statut d’observateur non membre à ce pays est un pas dans la bonne direction, a affirmé Arvin Boolell.
Une majorité semble acquise en faveur de la demande palestinienne mais Israël et les États-Unis ont déjà dit qu’ils s’y opposeraient. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a indiqué que la France votera en faveur de la demande.
La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien est célébrée aujourd’hui par l’ONU. La date du 29 novembre a été retenue en raison de sa signification particulière pour le peuple palestinien. Ce jour-là en effet, l’Assemblée générale a adopté, en 1947, la résolution 181 (II), connue par la suite comme le Plan du partage, qui prévoyait la création en Palestine d’un « État juif » et d’un « État arabe », Jérusalem étant placée sous un régime international spécial comme corpus separatum.
À la demande de l’ONU, les gouvernements et la société civile mènent chaque année diverses activités pour célébrer cette journée. Parmi, on retiendra la publication de messages spéciaux de solidarité avec le peuple palestinien, la tenue de réunions, la diffusion de publications et autres documents d’information et la projection de films.
Au Siège de l’ONU, à New York, le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien se réunit chaque année le 29 novembre en séance extraordinaire pour célébrer la Journée internationale de solidarité. Le Secrétaire général, le président de l’Assemblée générale, le président du Conseil de sécurité et les représentants des organes des Nations unies compétents et des organisations intergouvernementales, ainsi que des représentants de la Palestine, notamment, prennent la parole à cette occasion.