L’affiche du prochain festival d’opéra va bientôt apparaître dans nos rues. Opéra Mauritius a confirmé la tenue de ce rendez-vous de l’art lyrique mauricien du 13 au 22 septembre dans la salle du Mahatma Gandhi Institute, avec la création de la Traviata. L’affiche, dont le peintre Alix Le Juge a réalisé l’image principale, montre déjà que cette version de la Traviata se situera au début du XXe siècle, ce qui lui donnera une touche plus moderne que l’oeuvre originale qui se déroule au XIXe siècle. L’orchestre régionale de La Réunion sera de la partie pour accompagner les chanteurs, notamment Véronique Zuël qui tient le rôle titre.
Les années vingt, dites les années folles, celles des robes à taille basse, de l’Art nouveau et du charleston, sont aussi des années d’émancipation. Après la Première Guerre mondiale qui a vu les femmes prendre la relève des hommes partis à la guerre, faire tourner les maisons et travailler dans les usines, les femmes prennent des libertés et s’affirment.
La Traviata est une adaptation de La dame aux camélias, le roman d’Alexandre Dumas fils paru en 1948 et adapté au théâtre en 1852. Affirmant n’avoir pas encore « l’âge où l’on invente », l’auteur s’est inspiré de la courtisane Marie Duplessis, évoquer la vie de Marguerite Gauthier la fameuse dame aux camélias, qui a renoncé à la vie mondaine par amour.
Dans la Traviata, Marguerite devient Violetta. « Elle avait la tête petite, de longs yeux d’émail comme une Japonaise, mais vifs et fins, les lèvres du rouge des cerises, les plus belles dents du monde ; on eût dit une figurine de Saxe », écrivait Alexandre Dumas fils, le fils de l’auteur des Trois Mousquetaires, à propos de Marie Duplessis devenue Marguerite Gauthier dans son roman.
On ne change pas une équipe qui gagne ! Aussi retrouverons-nous le chef Martin Wettges, le Opera Mauritius Choir et Katrin Caine comme directrice des choeurs. Violetta Valery sera incarnée par Véronique Zuël qui retrouve ainsi le rôle principal comme au temps des Pêcheurs de Perles. Katrin Caine sera Flora Bervoix et Sandrine Herchenroder, Annina.
Le ténor Franscesco Petrozzi revient pour notre plus grand bonheur dans la peau d’Alfredo Germont tandis que le rôle de ténor de Gaston, vicomte de Lerotières, est confié à Jean-Michel Ringadoo. Nous retrouverons également Thierry Nic Tuher, Daniel Mahumadally, Joël Ramdoo, Anand Sooriyah et Paul Jhureea, les rôles de baryton restant à pourvoir.
Outre les représentations de la Traviata, les organisateurs prévoient d’ores et déjà un concours et un défilé de mode, un concert symphonique avec l’orchestre Régional de La Réunion, des récitals, une conférence publique sur la Traviata et même un bal costumé dans le style Années 20 proposé par l’association Friends of the opera.