La dernière opération conjointe de l’Anti-Drug and Smuggling Unit et de la Customs Drugs Unit de la Mauritius Revenue Authority dans la lutte contre l’importation d’héroïne a déjoué une nouvelle technique adoptée par les parrains de la drogue. En effet, plutôt que de placer des boulettes de drogue dans des « body cavities » des passeurs et passeuses ou autres, ils les mettent dans les poignées de valise des passagers. Une première saisie d’environ un kilo d’héroïne d’une valeur de Rs 15 millions est ainsi intervenue mercredi à l’arrivée du vol MK 289 venant de Madagascar.