Hansley Adonis (à droite) a remporté l’or dans la catégorie des -100 kg

Lors de l’Open de St Denis, qui s’est tenu le week-end dernier à La Réunion, le groupe mauricien dirigé par Marie Michèle St Louis Durhone, a décroché trois médailles d’or, autant d’argent et cinq de bronze. Une performance en demi-teinte car lors de l’édition 2019, les Mauriciens avaient décroché sept médailles d’or. À noter que Rodrigues par l’entremise d’Hardley Begué (-100 kg) et de Daniellito Perrine (-73 kg), a récolté deux médailles dont une en argent et une de bronze.

Contrairement à l’année dernière, c’est un groupe réduit qu’a aligné la Fédération mauricienne de judo, ce qui est compréhensible, car après les Jeux des Iles de l’océan Indien de 2019, la compétition réunionnaise avait pour but de prendre d’autres repères. Cette année, la donne a changé puisque l’objectif majeur est le championnat d’Afrique en avril prochain (16 au 19) au Maroc.

Chez les séniors hommes, Hansley Adonis (-100 kg) a pris la première place, alors que chez les cadets, Winsley Gangaya (-60 kg) a dominé le champ. Gangaya s’est également emparé de la médaille d’argent chez les séniors, tout comme Jason Bijou (-81 kg). Les médaillés de bronze sont Emmanuel Résidu (-60kg) Christopher Carron (-66 kg), Ivan Flora (-66 kg) et Ross Mc Laughin (-90 kg)

Chez les dames, Tracy Durhone s’est offerte la première place sur tapis vert dans la catégorie des + 78 kg. Chez les cadettes, Alessia Hortense (-52 kg) a chuté en finale face à la Malgache Idealisoa Ramarosata.