Une demande pour procédures de vente « nulle et non avenue ». C’est ce qu’estime Laïna Rawat-Burns, Prixy de l’ex-Chairman Emeritus du groupe BAI, Dawood Ajum Rawat, qui conteste devant la Master’s Court la vente à la barre des propriétés immobilières de la famille, notamment celles des rues Eugène Laurent et Mgr Gonin, à Port-Louis, mais aussi à Floréal. Les Rawat sont représentés par l’avoué Booneshwar Sewraj, Senior Attorney. L’avoué Udishteer Kumar Ragobur, qui représente la Bramer Banking Corporation Ltd, mise en liquidation, a demandé un renvoi pour formuler ses objections.

L’exercice de vente à la barre initié contre les propriétés immobilières de Dawood Rawat a été appelé hier devant la Deputy Master and Registrar de la Cour suprême, Ratna Seetohul-Toolsee. Me Booneshwar Sewraj, avoué des Rawat, a insisté sur la requête de Laïna Rawat-Burns – qui agit par procuration pour son père se trouvant en France – pour l’annulation de la vente des propriétés immobilières de Dawood Rawat. Selon lui, la procédure de vente contient des « irrégularités », dont un « non-respect » du délai prescrit par la loi relative à la vente des biens immobiliers. L’avoué Udishteer Kumar Ragobur, qui représente BAI et Bramer, a obtenu un renvoi pour formuler ses objections. L’affaire sera à nouveau appelée le 28 mars.

Cette procédure de vente à la barre a été enclenchée pour recouvrer les dettes non remboursées de Rs 150 462 275 contractées avant la fin de 2014 par Dawood Rawat auprès de l’ex-Bramer Banking Corporation Ltd en liquidation et des Rs 69 720 099 sous forme de différentes Fixed and Floating Charges créées par le même Dawood Rawat en faveur de BAI (Co) Mtius Ltd. En vue de rembourser ces dettes de l’ordre de Rs 150,5 millions, trois propriétés immobilières ont été identifiées, soit un terrain de 213 3/4 toises, situé au no 34, rue Eugène Laurent, à Port-Louis, un autre d’une superficie de 1 118,16 mètres carrés rue Queen Mary, à Floréal, et un troisième terrain avec un emplacement situé au quartier de Port-Louis, rue Bourbon no 63 d’après titre, mais en réalité au no 35, Mgr Gonin d’une superficie de 878,70 mètres carrés.

Les évaluations de ces trois propriétés susmentionnées sont respectivement de Rs 15 millions, Rs 30 millions et de Rs 20 millions, soit un total de Rs 65 millions. L’ordre de saisie à être exécuté porte ainsi sur le fleuron immobilier du clan Rawat, soit la campagne résidentielle de Floréal. Cette propriété comprend un premier terrain d’un arpent et dix perches et d’un autre terrain d’un arpent. C’est l’administrateur spécial de la défunte BAI Co (Mtius) Ltd, Mohamad Yacoob Ayoob Hajee Allymamode Ramtoola, ainsi que l’administrateur de la Bramer Banking Corporation Ltd, Georges Eli Chung, qui avaient déposé une motion devant la Master’s Court pour la vente à la barre des biens de Dawood Rawat.