Le Chief Executive Officer (CEO) du groupe Bhunjun, Veekram Bhunjun, qui est en liberté sous caution dans un complot présumé pour le contrat-jackpot de Rs 10 milliards alloué à Betamax, demeurera intouchable pour le Central CID jusqu’à mercredi prochain. En effet, l’injonction intérimaire contre l’arrestation du suspect Veekram Bhunjun a été étendue jusqu’au 28 par la juge Nirmal Devat, siégeant en référé ce matin.
À l’appel de l’affaire ce matin, le représentant du commissaire de police a fait comprendre que celui-ci compte jurer un contre-affidavit en vue de justifier la convocation formelle de Veekram Bhunjun par rapport à trois inculpations provisoires, soit Bribery avec une enveloppe contenant Rs 500 000 en coupures de la Banque de Maurice et de devises étrangères, retrouvée dans un coffre-fort de Navin Ramgoolam, Influencing Public Official avec des menaces contre l’ancien directeur général de la State Trading Corporation, Ranjitsing Soomarooah, et infraction à la Public Procurement Act pour l’octroi de Rs 10 milliards.
Après la première inculpation provisoire de complot avec l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, et l’ex-vice-Premier ministre et ministre de l’Infrastructure publique, Anil Bachoo, Veekram Bhunjun a eu à fournir une caution de Rs 200 000 pour retrouver la liberté conditionnelle. Convoqué au QG du Central CID, lundi dernier, il a été admis en clinique alors que ses conseils légaux avaient entrepris des démarches pour obtenir cette injonction intérimaire.