L’acquisition en 2011 d’une propriété immobilière de haut standing à Floréal par Nandanee Soornack, très proche de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam, continue à faire des vagues et est propulsée à l’avant-scène de la Navin’s Coffers Saga de l’opération Lakaz Lerwa Lion. Actuellement, le Central CID poursuit son enquête au sujet des dessous de l’exercice d’évaluation par le Valuation Office de cette transaction immobilière impliquant des VVIPs de l’ancien gouvernement travailliste. L’actuelle No 2 du Valuation Office, Roshnee Bissessur, qui a déjà été entendue Under Warning au sujet des zones d’ombre dans cette affaire, est attendue de nouveau dans cette enquête en cette fin de semaine. Ce dossier est un des sept qui ont été retenus pour être transmis en Italie en vue de soutenir la demande d’extradition de Nandanee Soornack. Il n’est pas à écarter que l’ex-PM Navin Ramgoolam soit de nouveau convoqué par les enquêteurs de la police pour consigner sa version des faits face à des allégations d’évaluation sur mesure du domaine Soornack à Floréal. De son côté, Didier Maingard de la Ville-Es-Offrans, l’ancien propriétaire, par le truchement de la société Blast Communication, donne sa version et soutient que « je n’ai fait de cadeau à personne ».