L’enquête du Central CID avec pour nom de code Opération Lamborghini devra prendre une nouvelle tournure avant la fin de la semaine avec le retour aux Casernes centrales de l’homme d’affaires Paul Foo Kune. Lors de la première partie de son interrogatoire, hier après-midi, en présence de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, l’homme fort du Champ-de-Mars et Nominator d’écurie du Mauritius Turf Club (MTC) a promis aux enquêteurs de la police de présenter tous les documents au sujet de la seconde Porsche Cayenne pour prouver qu’il n’a enfreint aucun règlement de la Mauritius Revenue Authority à l’importation de ce bolide. En principe, le nouveau rendez-vous a été fixé au plus tard jeudi mais il n’est pas à écarter qu’il se déplace au QG du Central CID avant cette date.
Dans le présent volet de cette enquête au sujet de cas de fraude alléguée à l’importation de ces voitures de luxe, le principal point en litige porte sur la seconde Porsche Cayenne en possession présumée de Paul Foo Kune. Les premiers éléments de cette affaire sont que le bénéficiaire du Returning Resident Scheme est un ressortissant mauricien, un dénommé Joganah, qui avait passé les trente dernières années en Italie.
Le véritable hic dans l’affaire est que ce Mauricien, dont les proches habitent le village de Riche-Mare, ne dispose pas de la capacité financière nécessaire pour assurer l’acquisition de cette Porsche Cayenne ou encore pour assurer son entretien. Ainsi, les hommes des ACPs Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi comptent procéder à une vérification systématique et aux termes de la loi des Sources of Funds appliquées pour l’importation de cette voiture de luxe.
Des sources autorisées aux Casernes centrales avancent que Paul Foo Kune a promis aux enquêteurs de soumettre lors de la prochaine séance d’interrogatoire une série de documents en vue de justifier sa bonne foi dans cette affaire. Le dénommé Joganah, au nom de qui la Porsche Cayenne avait été initialement importée, se trouve actuellement en Italie pour des soins médicaux. De ce fait, le Central CID est actuellement dans l’incapacité de contre-vérifier la version des faits consignée par Paul Foo Kune, hier après-midi.
En ce qui concerne la première Porsche Cayenne dans l’affaire Foo Kune, le Central CID semble être satisfait des explications fournies pour justifier le fait que le Nominator d’écurie du MTC la conduise. Il affirme que la véritable propriétaire de ce bolide est une proche parente, âgée de 70 ans. Il maintient à la police qu’il n’est nullement le propriétaire de cette berline même s’il a été vu au volant en plusieurs occasions.
Avec l’affaire de la première Porsche en voie d’être classée, le Central CID prévoit des développements imminents en ce qui concerne la seconde compte tenu de la Documentary Evidence déjà versée dans le dossier à charge.