Vinesh Canaye

Ce General Manager de Beaufort Management, incorporée à Maurice, impliqué dans une fraude de Rs 1,7 milliard et en détention aux États-Unis depuis mars, connaîtra sa sentence en novembre

Cinq mois après son arrestation dans un Sting Operation du Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis à New York, le Mauricien Vinesh Canaye, Jet Setter Emeritus et General Manager de Beaufort Management, incorporée par la Financial Services Commission, a reconnu sa culpabilité pour le délit de blanchiment d’argent. Cette fraude attribuée à Beaufort Management Services est estimée à quelque Rs 1,7 milliard, avec en toile de fond un des chefs-d’œuvre de Pablo Picasso, Personnages, acheté pour Rs 300 millions. En effet, à la fin de la semaine dernière, ce Mauricien âgé de 30 ans, très connu dans le Global Business Sector, s’est rétracté en modifiant sa défense pour reconnaître devant le juge fédéral de Boston, sa culpabilité pour le délit de blanchiment de fonds alors que jusqu’ici, il avait rejeté ces accusations.

Le Times de Londres de ce matin fait état de ce développement sous le titre de « Guilty plea in Beaufort Securities case » et révèle que le juge siégeant au tribunal de Boston fera connaître la sentence contre ce suspect en novembre prochain. Les journalistes du Times, Alex Ralph et Harry Wilson, ajoutent que selon le dossier à charge contre le Mauricien Canaye, des allégations de « conspiracy to defraud the US » sont également retenues contre lui.

Entre-temps, un des « Partners in Crime » de Vinesh Canaye, le Chief Business Officer de la Loyal Bank à Budapest, en Hongrie, Adrian Baron, de nationalité britannique, a fait l’objet d’une extradition aux États-Unis à la demande du FBI. Le quotidien britannique ajoute au sujet de ce citoyen britannique que « Mr Baron, 63 at the time of the indictment, has been accused of a money-laundering conspiracy involving Beaufort and Loyal Bank, an offshore bank with offices located in St Vincent and the Grenadines and Budapest, and conspiracy to defraud the US. He has pleaded not guilty to all counts ».

L’arrestation de Vinesh Canaye, également un ancien Manager de Bramer Global Services, dans cette fraude de Rs 1,7 milliard a débouché sur la Closing Down d’une importante société de gestion de fonds en Grande-Bretagne avec quelque 14 000 clients, devenant des victimes d’escroquerie pour un montant de Rs 33 milliards. L’arrestation de Vinesh Canaye à sa descente d’avion à New York le 2 mars dernier, avait été précédée par une série d’échanges de correspondances entre le FBI de New York, la Financial Services Authority de la Grande-Bretagne et la Financial Services Commission à Maurice.

D’ailleurs, compte tenu de l’arrestation du Mauricien à New York, la FSC avait pris la décision de suspendre la Management Company’s Licence, allouée à Beaufort Management Services le 7 décembre 2010. En parallèle, Georges Chung Ming Kan de la firme BDO Mauritius, a été nommé tard administrateur de la société. La FSC, qui avait aussi fait état d’une enquête en collaboration avec la Financial Intelligence Unit et la Banque de Maurice, avait donné l’assurance qu’elle « will take all necessary actions against any of its lisensee/approved officer/Management Company found to be linked with any illegal, harmful and/or fraudulent practices that may cause prejudice to the good repute of Mauritius ».

Affaire à suivre…