Photo illustration

L’Operation Sanz Vitrinn enclenchée par le Prime Minister’s Office touche cette fois la Mauritius Duty Free Paradise. En effet, le contrat du Chief Executive Officer, Rakesh Ragoobeer, considéré comme un maillon de Lakwizinn du GM, a été mis à terme vendredi après-midi. Selon nos recoupements d’informations, une accumulation de critiques sur la gestion de la MDFP aurait mené à une telle décision. La boutique hors taxe, selon nos informations, fonctionnerait sur les instructions de copains politiques.

C’est une décision qui a pris de court les protégés de Lakwizinn du gouvernement durant le week-end écoulé. Il nous revient que les instructions données au conseil d’administration de la Mauritius Duty Free Paradise ont été tout simplement exécutées. En effet, la réunion du board tenue vendredi après-midi, sous la présidence de Racheed Daureeawoo, a entériné la résiliation du contrat du Chief Executive Officer, Rakesh Ragoobeer. Ce dernier, selon nos informations, n’avait pas été mis au parfum de cette décision. L’on sait qu’il était un maillon important au niveau de Lakwizinn, avec par moments une participation active sur le terrain au niveau de la circonscription du Premier ministre, Moka/Quartier Militaire, où il a à maintes reprises été aperçu.

La MDFP sous l’ère Ragoobeer, soit depuis novembre 2015, a collectionné plusieurs casseroles. Notamment en ce qui concerne les contrats octroyés aux proches du régime en place comme dans le cas des biscuits Rum and Sugar de Sheila Hanoomanjee, la fille de la Speaker de l’Assemblée nationale, ou encore celui du transport des employés de la MDFP, obtenu par Basoodeo Seetaram, l’homme à tout faire de Pravind Jugnauth. Mais il y a aussi le contrat de fournisseur de la boutique hors taxe, finalisé avec Gebr Heinemann. La compagnie allemande est responsable de la fourniture des produits hors taxes à l’aéroport de Plaisance à Maurice et à l’aéroport de Plaine-Corail à Rodrigues. Mais les modalités de ce deal sont restées floues jusqu’ici.