Durant le week-end, la police de Rivière-Noire, sous la supervision du chef inspecteur Frichot, a démantelé un réseau de cambrioleurs, plus connu comme « le gang de l’Ouest » et dont le butin préféré concernait les armes à feu. Avec l’arrestation des premiers suspects, dont le leader est un marchand ambulant opérant dans la capitale, les hommes du CID de la Western Division ont retrouvé des premières armes à feu volées lors d’un cambriolage commis chez un habitant du Morcellement Carlos, Tamarin, au début du mois dernier. Lors des premiers interrogatoires, les suspects sont passés aux aveux en admettant leur participation au cambriolage en question. La suite de l’exercice devrait permettre aux enquêteurs d’élucider d’autres cas toujours en suspens.
Dimanche, aux petites heures du matin, une patrouille de la police avait intercepté une voiture à l’allure suspecte, en l’occurrence un véhicule de couleur bleue et de marque Honda (immatriculée CM 187), dans la région du Morcellement Carlos, à Tamarin. Quatre hommes se trouvaient à bord : Imtiaz Naseebun (29 ans), un marchand ambulant de Port-Louis, Joselito Marie, alias Ti-Pierre (31 ans), maçon de son état et habitant Grand-Gaube, Jean Christophe Marie, alias Totote (25 ans), lui aussi de Grand-Gaube, et Steven Saint-Pierre (35 ans), de Trou-aux-Biches.
Après un premier contrôle, la voiture et les suspects ont été escortés au poste de police de Rivière-Noire dans le cadre d’une enquête. Ils devaient confirmer faire régulièrement le déplacement dans cette partie de l’île en vue de commettre des vols avec effraction. Sur la base de ces informations, des membres du CID de la Western Division ont alors effectué des perquisitions aux domiciles des suspects, à commencer par celui du marchand ambulant, à Port-Louis. Un laptop de marque Apple, soupçonné de provenir d’un cambriolage, y a été saisi.
Les policiers ont ensuite effectué une descente chez Steven Saint-Pierre, à Trou-aux-Biches. Après cet exercice, ce dernier prévenu devait mener l’escouade du CID à Chamarel, où ont été retrouvés deux fusils – soit un F. Stephanos de calibre 12 avec la matricule A32033 et un Tikka modèle T3m de calibre 2.70 portant le numéro 499886 – ainsi qu’un télescope de marque Zeics.
Le dénommé Saint-Pierre a révélé que ces armes lui avaient été vendues par son complice, Joselito Vivian Marie. Par la même occasion, 25 balles Winchester 2.70, deux douilles Winchester 12, cinq balles de calibre 12 et une ceinture militaire contenant dix balles de ce même calibre ont été saisies hier par la police. Avec ces premières pièces à conviction, la CID de la Western Division est sur le point de conclure l’enquête sur le cambriolage commis le 2 juillet dernier chez un habitant de Tamarin. Ce jour-là, entre minuit et 7 heures du matin, des cambrioleurs avaient en effet pénétré chez un habitant de la localité avant de faire main basse sur une série d’articles, dont les armes à feu et munitions susmentionnées, ainsi qu’une somme de Rs 9 000, en liquide, deux téléphones cellulaires (de marques Nokia et Blackberry), deux tablettes électroniques, un laptop LG, des bijoux et pierres précieuses, un étui d’arme à feu et un sac de sport. Le préjudice est évalué à Rs 350 000.
Malgré les arrestations du week-end, la police n’écarte pas la possibilité d’autres interpellations pour le délit de “Possession of Stolen Property”. Les quatre membres du « gang de l’Ouest » ont comparu en Cour de Bambous dans la matinée et ont été reconduits en cellule policière pour les besoins de l’enquête, tous quatre étant fichés en tant que récidivistes notoires.