Le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Lormus Bundhoo, a annoncé l’intention du gouvernement d’octroyer la citoyenneté d’honneur au Dr Wajid Ali Khan et à son équipe pour leur contribution volontaire dans le domaine de l’ophtalmologie. C’était vendredi, lors de la cérémonie de signature d’un accord de principe entre le ministère de tutelle et le Al-Shifa Eye Hospital à Moka.
Le Dr Wajid Ali Khan et son équipe, composée de trois autres spécialistes dans des branches spécifiques de l’ophtalmologie, ont effectué un séjour à l’hôpital de Moka du lundi 2 au vendredi 6 juillet. Ils ont travaillé en collaboration avec leurs homologues mauriciens et le responsable de l’hôpital S. Bharati, Hassenjee Daureeawoo.
Pendant cette période, ils ont, entre autres traitements prodigués, effectué des transplantations de la cornée et des chirurgies vitro-rétiniennes.
Lors de son discours de circonstance, Lormus Bundhoo a affirmé son appréciation du travail accompli par l’équipe depuis 2008. « I wish to put on record my appreciation to the team for their dedication to assist patients with very complex eyes problems », a affirmé le ministre de la Santé, en soulignant la formation sur le tas dont a bénéficié le personnel de Moka. Selon lui, leur geste est la preuve du soutien offert par des pays amis — dont la France, la Suisse et le Royaume Uni font partie — afin d’améliorer la qualité des services dans le domaine de l’ophtalmologie.
Le Dr Wajid Ali Khan est le doyen du Al-Shifa Trust Eye Hospital. Formé en Irlande, il a développé un intérêt particulier pour les maladies de la cornée. Il est détenteur de nombreuses distinctions du gouvernement pakistanais et des universités étrangères.
Le professeur Nadeem Qureshi a une longue expérience dans le traitement des cas compliqués de la rétine. Il est actuellement le chef de l’unité vitro-rétinienne de l’hôpital Al-Shifa.
Le Dr Sultan Asif Kiani, lui, est consultant ophtalmologue au même hôpital. Il a un intérêt particulier pour les maladies liées à l’orbite des yeux et l’oculoplastie.
Le Dr Shehzad Iftikhar, quant à lui, est spécialiste des maladies qui frappent les enfants et de la phacoemulsification. « Il s’agit d’une technique d’extraction du cristallin utilisée en particulier dans le traitement de la cataracte. Elle consiste en la fragmentation du cristallin par ultrasons, puis par une irrigation et aspiration des fragments grâce à une petite incision cornéenne. »
Le professeur Wajid Khan et son équipe ont quitté le pays samedi.