L’Alliance Lepep – composée du Mouvement Socialiste Mauricien (MSM), du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) et du Muvman Liberater (ML) – sera lancée officiellement samedi prochain lors d’une conférence de presse conjointe de leur leader – Pravind Jugnauth, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo – autour de sir Anerood Jugnauth.
Après plusieurs semaines de discussions, les trois leaders, en compagnie des dirigeants de leur parti, ont eu une ultime réunion hier après-midi en la  résidence de sir Anerood Jugnauth, à La Caverne. À l’issue de cette rencontre, qui a duré près de deux heures, les chefs de parti sont ressortis tout sourire. Et il est revenu à sir Anerood Jugnauth d’annoncer la concrétisation de l’Alliance Lepep. « Cela me fait un grand plaisir d’annoncer que l’alliance a été concrétisée », a-t-il annoncé, avant de passer la parole aux trois leaders. Prenant la parole, Pravind Jugnauth a expliqué que ce projet d’alliance a fait l’objet de  plusieurs rencontres avec ses « amis » du PMSD et du Muvman Liberater. « Nous avons eu de longues discussions, principalement sur un programme et sur les mesures que nous prendrons demain, puisque nous formerons le prochain gouvernement. La situation de la population est bien critique et l’accent sera donc mis sur la vision de l’avenir et les mesures immédiates qui seront prises. Nous avons eu des réflexions approfondies sur les grands thèmes de notre programme et d’autres choses, qui concernent une alliance », a-t-il dit. Il s’est dit « très satisfait » des discussions avec Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo, estimant qu’ensemble, ils « inspireront la confiance » à la population.
Pour sa part, Xavier-Luc Duval a considéré que le pays fait face à « un grave danger ». Il reprend  : « Des changements constitutionnels menacent notre pays. Les patriotes doivent se rassembler pour lutter contre cela. Nous n’avons pas constitué une alliance  pour faire de l’opposition mais pour proposer un programme de gouvernement. Nous sommes confiants  de pouvoir remporter ces élections et de proposer aux Mauriciens un meilleur avenir sur la base d’un programme sérieux et solide. Nous concentrerons notre attention sur l’intérêt des Mauriciens. »
Pour sa part, Ivan Collendavelloo a rappelé qu’après sa démission du MMM, il avait lancé un appel en faveur de l’unité de l’opposition autour d’un programme gouvernemental et, surtout, autour de la personne de sir Anerood Jugnauth. « Je suis satisfait, ému et content que nos discussions sur le programme  ont abouti. Nous avions encore certains points de difficultés. Ils ont été complètement résolus. La population peut respirer car les gens savent désormais qu’il y a un gouvernement alternatif capable d’incarner la stabilité et un Premier ministre pour cinq ans, et non pas l’expérience constitutionnelle que l’alliance Ptr-MMM propose à la nation », a-t-il avancé. « L’alliance peut affronter l’avenir avec sérénité, calme et dignité », a-t-il ajouté.
La coalition sera connue comme l’Alliance Lepep, avec pour couleurs l’orange, le blanc et le bleu. Sir Anerood Jugnauth sera proposé au poste de Premier ministre pour cinq ans tandis que Xavier-Luc Duval deviendrait alors Premier ministre adjoint. Il reviendra au PMSD et au ML de choisir le Président de la République qui, selon toute probabilité, serait un Mauricien de foi musulmane. S’agissant de la répartition des tickets, 36 iront au MSM et 24 au PMSD-ML.
Les trois leaders se pencheront maintenant sur les autres points concernant la hiérarchie gouvernementale. Ce qui est certain à ce stade, c’est que sir Anerood Jugnauth se présentera à Rivière-du-Rempart, Xavier-Luc Duval à Quatre-Bornes, Pravind Jugnauth à Moka–Quartier-Militaire et Ivan Collendavelloo à Stanley–Rose-Hill. Un comité a été institué pour finaliser les détails du programme gouvernemental. Une première réunion a eu lieu dès ce matin. De son côté, le PMSD prépare activement son congrès prévu à Goodlands dimanche matin. Adrien Duval, qui est cité comme candidat dans cette circonscription, figure parmi les principaux orateurs.