L’Alliance entre le MSM, le PMSD et le Muvman Liberater pourrait être conclue d’ici samedi, faisait-on comprendre ce matin dans les milieux de l’opposition. A l’issue d’une réunion à La Caverne hier autour de sir Anerood Jugnauth, ce dernier, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ont affiché l’optimisme quant à la progression des discussions entre les trois partis.
Selon nos informations, les discussions entre les leaders des trois partis ont lieu sur une base quotidienne. « Les choses peuvent être réglées en un seul jour », faisait comprendre sir Anerood Jugnauth à l’issue de la réunion d’hier.
Interrogé par Le Mauricien ce matin, le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, a fait comprendre que la conclusion d’une alliance progresse positivement. Les discussions se déroulent dans une bonne ambiance « parski nou pa pe partaz gato ». Il estime qu’un accord est sur le point d’être conclu sans qu’il y ait de « contrat signé ou de contrat notarié ». « Ce sera une alliance basée sur la confiance et non sur la méfiance », a-t-il lancé.
Le leader du PMSD a lui aussi affiché l’optimisme quant à la conclusion prochaine d’une alliance de l’opposition lors de son point de presse ce matin. Xavier-Luc Duval a annoncé que le PMSD compte publier dans un avenir proche son programme gouvernemental.
XLD a réclamé à plusieurs reprises une alliance de l’opposition qui soit équilibrée. L’accord entre les trois partis reposera sur la présentation de sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre pour les cinq prochaines années. « Il gardera entre les mains tous les pouvoirs dont dispose un Premier ministre dans le cadre de la Constitution », fait-on comprendre. La répartition des candidats est toujours en voie de discussion mais quoi qu’il en soit le MSM disposera de la majorité des candidats.
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, interrogé par Le Mauricien hier, avait fait comprendre qu’il ne comptait pas communiquer les détails concernant les négociations en cours aussi longtemps que les partis concernés ne sont pas arrivés à un accord.
À l’instar d’Ivan Collendavelloo, les dirigeants des trois partis de l’opposition se disent confiants d’être en mesure de remporter une victoire aux prochaines élections générales « contrairement à ce que pensent les leaders de l’alliance MMM/PTr ». Pour sa part, Xavier-Luc Duval a tiré la sonnette d’alarme contre le risque d’avoir un gouvernement instable et un régime totalitaire dirigé par deux hommes assoiffés de pouvoir.
Le MSM compte évoquer le projet d’alliance de l’opposition lors d’un congrès à Cité Mangalkhan, dans la circonscription N° 16 (Vacoas/Floréal) ce vendredi.