Après l’annonce de la conclusion d’une alliance politique entre le MMM et le Ptr, les manoeuvres en vue de créer une plateforme commune de l’opposition ont été enclenchées. Des consultations sont en cours entre les dirigeants du MSM, du PMSD et du Muvman Liberater, a-t-on indiqué au Mauricien ce matin. Ces consultations déboucheront bientôt sur une rencontre entre les leaders des trois partis.
« Nous ne comptons donner aucun détail à ce sujet aussi longtemps que nous ne sommes pas arrivés à un accord », a affirmé le leader du MSM, Pravind Jugnauth, à la mi-journée. De son côté, Xavier-Luc Duval a reconnu que des consultations sont en cours entre les trois composantes de l’opposition. « Je veux une alliance équilibrée », s’est-il contenté de déclarer, sans donner plus de détails. L’essentiel est, selon lui, « de travailler dans l’intérêt de la population, et non pas des dirigeants politiques ».
Entre-temps, les trois partis poursuivent leurs activités séparément. Le MSM sera ainsi vendredi à Cité Mangalkhan dans le cadre d’un congrès. Par ailleurs, Pravind Jugnauth a estimé « aberrant » que la nomination d’Assistant Secretaries fasse partie des éventuels pouvoirs du Président de la République  dans le cadre la réforme constitutionnelle et la IIe République qui, selon Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, devrait faire l’objet d’un texte de loi dans l’éventualité où l’alliance MMM/Ptr remportait les prochaines élections. « Cela constituerait à politiser d’avantage la fonction publique », a-t-il déclaré.