Pierre Corné Orffer ne purgera pas sa semaine de suspension infligée sur Democratic Man (20e journée). En appel hier, le jockey de Rameshwar Gujadhur a vu sa sanction convertie en une amende de Rs 75 000 y compris les Rs 40 000 initiales dont il avait écopé par les Racing Stewards.
L’avocat de Corné Orffer, Me Mooloo Gujadhur, élabora sur la thèse qu’il y avait déjà interférence avant que Democratic Man ne se rabatte à la corde. Mais le comité d’appel présidé par Me Robin Ramburn conclut que la faute d’Orffer était visible sur le film de la course tout en considérant que la sanction d’une semaine et Rs 40 000 d’amende était sévère.
Le jockey mauricien Reehaze Hoolash, lui aussi en appel hier, devra patienter en ce qui concerne ses deux journées de mise à pied assorties de Rs 20 000, conséquence de sa monte sur Ivory Snow (19e journée). Le board, toujours sous la présidence de Me Robin Ramburn, a réservé son jugement pour une date ultérieure.
Il faut savoir que Hoolash avait jugé sa sanction trop sévère. Le MTC sur l’avis de son homme de loi avait estimé que l’appel ne pouvait être reçu, les grounds of appeal ayant été soumis après le délai autorisé (48h). Or, Me Clive Auffray, qui représentait les intérêts de Hoolash, a cité plusieurs rulings de la Cour suprême sur des cas similaires.