Le service des douanes mauricien, à travers la Mauritius Revenue Authority (MRA), a été élu vice-président du sous-comité sur l’éthique (SCE) au sein de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) pour une année. C’était le 15 avril dernier lors de la 15e session, tenue du 13 au 15 avril au siège de l’OMD à Bruxelles.
Environ 140 délégués représentant des administrations membres de l’OMD et des organisations partenaires ont participé aux débats qui ont eu lieu après l’accueil de la présidente du SCE, Sigfríður Gunnlaugsdóttir, de l’Administration des douanes d’Islande. Mme Gunnlaugsdóttir quant à elle a été réélue présidente de cette instance.
Pour la MRA, fait ressortir un préposé, « cela témoigne de la reconnaissance par l’OMD du travail qu’effectue la MRA ». Depuis trois ans, nous dit-il, un département dédié uniquement aux questions d’éthique a été mis en place au sein du service des douanes. Il s’agit du Authorised Economic Operator qui s’occupe à la fois de l’intégrité des employés mais aussi de ses partenaires. Notre interlocuteur indique que Maurice s’était porté candidate à ce poste. « Maurice a eu la chance d’obtenir cette vice-chair ». À ce titre, les responsabilités consisteront en « la conception, le développement, la mise en place et l’évaluation de ce qui va se faire en termes d’éthique au sein des douanes et des organisations qui les regroupent, à l’instar de la MRA à Maurice, sous lequel le service des douanes tombe. En somme, la MRA participera à la définition de la stratégie de l’OMD en matière d’intégrité ». Le travail se fera à distance avec un déplacement du représentant mauricien pour les réunions à Bruxelles.
Le porte-parole de la MRA indique que l’AEO permet aux bénéficiaires, c’est-à-dire à ses partenaires qui sont en règle et qui font partie de la liste verte, de bénéficier d’une rapidité en termes de dédouanement de leurs produits. L’établissement de cette liste se fait après une vérification et un suivi minutieux des opérateurs pour s’assurer qu’ils sont en règle avec la douane. À ce jour, sur plusieurs centaines d’opérateurs qui travaillent avec la douane, seulement une petite dizaine se trouvent sur cette liste.
Il s’agit, souligne la MRA, de la première nomination de Maurice dans une telle instance. Le directeur de la MRA, Sudhamo Lal, a déjà présidé le Tax Administrative Forum qui concerne l’Afrique et la réunion du Commonwealth sur la Tax administration. C’est Narrainen Soopayah, directeur de la Internal Affairs Division, qui représentait Maurice à la séance du 13 au 15 avril à Bruxelles.
Durant ces trois jours de travaux, des discussions franches ont eu lieu entre membres de l’OMD sur la question de la gestion stratégique des ressources humaines en vue de promouvoir l’éthique en douane. Il y a aussi eu une session conjointe entre le SCE et les universités où chercheurs et praticiens ont présenté leurs travaux sur la façon dont « les données et la technologie pouvaient avoir un impact positif sur le renforcement de l’éthique », tout en constatant que « cela pouvait parfois être perçu de façon négative par le public ».