ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX—DIRECTIVE DES MINISTÈRES DE TUTELLE: « Pas de déclaration sans permission à la presse »
Les responsables des corps-paraétatiques et des compagnies d’Etat viennent de recevoir une circulaire les enjoignant à ne faire aucune déclaration à la presse sans avoir reçu au préalable l’aval de leur “parent ministry”. Dans cette même circulaire en date du 10 juillet, il est question d’unauthorised statements qui ont été faites ces derniers temps par des Chief Executive Officers, des directeurs et des Chairpersons. Ces derniers sont priés de se conformer à l’existing policy, soit de rechercher au préalable l’aval du ministère concerné. Mais de l’avis de plusieurs responsables de ces organismes gouvernementaux, cet “existing policy” ne cadre plus avec les nouvelles exigences en matière de communications de nos jours. « Cette rigidité tombe parfois dans le ridicule parce qu’il y a des informations demandées par des journalistes qui ne sont nullement des secrets d’Etat et lesquelles, selon nous, peuvent être communiquées sans que cela ne nuise à personne. Si par exemple un journaliste demande des infos sur l’évolution d’un projet qui est déjà connu de tous, pourquoi ne pas lui répondre immédiatement ? », commente un directeur d’un organisme gouvernemental.