Xavier-Luc Duval a présenté toute une panoplie de réformes dans divers organismes d’État et de corps parapublics, notamment dans le domaine de l’aviation civile. Le ministre annonce ainsi qu’Air Mauritius entreprend actuellement une révision stratégique pour voir quelle est la meilleure façon pour le pays de devenir un hub entre l’Afrique et le reste du monde.
La compagnie nationale d’aviation étudie la possibilité d’étendre son réseau de partenariat avec d’autres compagnies aériennes. Par ailleurs, le nouveau terminal de l’aéroport SSR est en construction. Les travaux font l’objet d’un contrat signé avec les Aéroports de Paris.
Dans le secteur portuaire, la Société financière internationale (le guichet du secteur privé de la Banque Mondiale) aide le gouvernement à choisir un partenaire stratégique pour la Cargo Handling Corporation (CHC). Les opérations de celle-ci visent à transformer Maurice en un hub pour le transbordement.
Abordant ce chapitre, le ministre des Finances trouve que la situation s’est beaucoup améliorée ces dernières années. Il en veut pour preuve le rang qu’occupe Maurice sur le plan international au niveau de la bonne gouvernance. Il annonce une réforme en profondeur avec l’aide des Singapouriens.
Xavier-Luc Duval explique la nécessité de venir avec une réforme par le fait que « the world keeps changing and we must adapt ». Cette réforme, qui sera appliquée sur toute une série de décisions institutionnelles, vise à consolider davantage la position du pays sur la gouvernance. En outre, elle apportera plus d’efficience ainsi que davantage de satisfaction aux employés tout en rehaussant le niveau de services offerts.
Déjà, indique-t-il, des techniciens singapouriens aident à revoir le fonctionnement des corps parapublics opérant dans les secteurs de l’eau et de la « wastewater » afin d’améliorer les services rendus. « It is expected that substantial reforms and investment will follow », précise le Grand Argentier.
Passant à d’autres organismes, il poursuit que l’aide singapourienne sera utilisée pour effectuer une révision de l’organisation et du fonctionnement de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA).
D’autre part, le ministre souligne qu’une étude a déjà débuté en vue de convertir la Development Bank of Mauritius (DBM) en un centre spécialisé de financement pour une Micro, Small and Medium Enterprise Bank. De son côté, le ministère de la Pêche compte étudier la manière d’impliquer un partenaire stratégique dans les opérations de l’Albion Fisheries Research Centre.
Toutes ces révisions, dit le ministre, ont pour but d’améliorer le niveau des services. Comme on le sait déjà, un bureau de la Public Sector Governance a été créé par le Bureau du Premier ministre. Son but est d’accorder toute l’assistance voulue aux entreprises publiques au niveau de la gouvernance et l’efficience, ainsi que de veiller à ce qu’elles évitent le gaspillage de fonds. Dans la même optique, la Public Procurement Act sera amendée afin d’obtenir de l’aide étrangère sur l’efficience à travers des accords bilatéraux. D’autre part, le gouvernement considère les achats en gros afin d’en réduire les coûts. Il est de plus envisagé d’ouvrir les bureaux les samedis tant que c’est possible.
Enfin, à l’intention des employés, un Civil Service College ouvrira ses portes sous peu.