À la veille de l’ouverture de la Conférence Rio + 20 qui se tient du 20 au 22 juin à Rio de Janeiro, au Brésil, le président exécutif de la Commission MID, qui fera partie de la délégation dirigée par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Deva Virahsawmy, estime que « les petits États insulaires en développement comme Maurice sont davantage vulnérables » et que les objectifs fixés par le Sommet de la Terre en 1992 n’ont toujours pas été atteints. Osman Mahomed souligne que Maurice aura l’occasion de présenter le projet Maurice Île Durable et de solliciter le soutien des partenaires de développement, des agences internationales et des pays amis pour mener à bien ce projet. Il souhaite que le document final, qui fait actuellement l’objet de discussions, sera bénéfique à Maurice.