Dans ses deux messages délivrés, vendredi, à l’occasion des célébrations officielles de Ougadi à Pailles et Gudhi Padwa à Phoenix, le Premier ministre – aux côtés du vice-Président de la République, Barlen Vyapoory, qui en était à ses premières fonctions officielles – a réitéré son appel à l’unité, à la tolérance et au travail dans l’intérêt national. Sir Anerood Jugnauth s’est dit convaincu que le 2e miracle économique est possible et qu' »aucun obstacle n’est insurmontable. » Cependant, a-t-il rappelé, il est important que règnent la paix et l’harmonie dans le pays. Aux associations socio-culturelles, il a dit leur « devoir » de perpétuer les valeurs des différentes communautés, car « une société sans valeurs est une société sans repères. »
D’emblée, lors de son allocution au Swami Vivekananda Convention Centre où s’est tenue la célébration de la fête Ougadi, le PM a fait ressortir que cette fête représente une occasion de prendre des résolutions pour avancer avec plus de détermination. D’où son message pour que la population s’appuie sur les valeurs ancestrales et culturelles prônées par les différentes religions pour oeuvrer vers le progrès. SAJ plaide ainsi pour une nation tolérante où le respect d’autrui reste la priorité de chaque communauté envers les autres communautés et où l’intérêt du pays prédomine.
Insistant sur l’importance de la paix et de l’harmonie pour que le pays progresse, le PM a vanté les mérites des associations socioculturelles qui oeuvrent à préserver et à partager les valeurs culturelles traditionnelles. « Dans un pays multiethnique comme le nôtre, nous devons sans cesse oeuvrer pour consolider l’unité nationale dans sa diversité », a-t-il ajouté.
Et de rappeler que c’est son gouvernement en 2001 qui avait pris la décision d’instituer le Mauritius Telegu Cultural Centre. Aussi que c’est sous Pravind Jugnauth, agissant alors en tant que PM p.i. en 2004, que des mesures ont été prises pour que les langues orientales soient considérées sur le même pied d’égalité que les autres langues.
« Je crois sincèrement qu’il faut accorder la place et la considération nécessaires pour que chaque communauté se sente à l’aise, partie prenante du processus du développement socio-économique, et sente que ses convictions et traditions sont respectées et promues comme il se doit », a dit SAJ qui a tenu le même discours à quelques mots près à Phoenix, lors des célébrations officielles organisées par le ministère des Arts et de la Culture en collaboration avec  le Mauritius Marathi Cultural Centrer Trust, la Marathi Speaking Union et le haut-commissariat de l’Inde. Si le chef du gouvernement a mis l’accent sur l’importance du respect dévolu à tout un chacun, la préservation de la culture mauricienne et le sens du patriotisme, il a également tenu à situer les responsabilités : « Le gouvernement est en train d’assumer ses responsabilités mais les associations socioculturelles doivent aussi en faire de même », le devoir des associations socioculturelles étant d’expliquer et de partager aux enfants les valeurs communes qui font de la nation mauricienne un pays de tolérance.
Dans la foulée, SAJ demande aux associations socioculturelles de s’intéresser et de s’engager davantage face aux problèmes de drogue et d’alcool qui touchent aussi de plus en plus les femmes et les enfants. Plaidant pour une culture du travail, le PM insiste qu’il y a des efforts à faire pour amener le pays vers le progrès. Il soutient que « si nous agissons de manière responsable, aucun obstacle n’est insurmontable. » Et de faire ressortir sa conviction qu’un 2e miracle économique est réalisable. « Notre pays est promis à un bel avenir. L’unité, la culture et la discipline sont primordiales. Je ne vois pas pourquoi le miracle économique de 83, qui fut cité comme exemple dans le monde, ne se reproduira pas si nous misons sur le respect d’autrui », a souligné le chef du gouvernement.