Le Premier ministre Navin Ramgoolam sera l’invité d’honneur demain aux célébrations marquant la fête Ougadi organisées par la Mauritius Andhra Maha Sabha, la Telegu Cultural Centre Trust et la Telegu Speaking Union au centre culturel Indira Gandhi à Phoenix, à 13 h 30. La Voice of Hindu, organise de son côté une Ougadi Night, ce soir à 19 h à la municipalité de Quatre-Bornes. Ougadi, le nouvel an télégou, est célébré durant les mois de mars ou avril avec ferveur. Selon le calendrier hindou, le nouvel an commence avec Yugaadi, c’est-à-dire le jour où le créateur Brahma a commencé à créer l’univers. En ce jour, il créa la planète, les étoiles, les saisons, les mois et le dieu de la moisson. En fait, le mot Yugaadi est dérivé de deux mots, le Yug (an) et Adi (début). En ce jour sacré, les dévots se réveillent très tôt pour les célébrations. Ils prennent d’abord un bain, appelé le Mangala Snanam, pour se soustraire de toutes les impuretés. Après, les fidèles portent des vêtements neufs. La famille se rassemble pour la prière à la maison à l’issue de laquelle on partage le Ugadi Patchadi. Ce chutney est composé de six ingrédients : mangue, tamarin, piment, sel, sucre et lilas de Perse. Ces différentes saveurs (Shadruchulu) symbolisent la vie avec ses hauts et ses bas. Après la cérémonie, les dévots convergent vers le temple pour les prières. Après le déjeuner, ils rendent visite aux proches pour leur souhaiter une bonne année, Ugadi Abhinandanalu. Une fonction importante le jour de Yugaadi est la lecture du panchagam par le prêtre, une cérémonie appelée le panchangam sravanam. Le panchangam, un livre constitué de longues recherches, donne des indications jugées précises sur le temps, la pluviométrie, les récoltes, les épidémies, la santé publique, la situation politique du pays. La lecture du panchangam est considérée comme étant très propice le jour de Yugaadi.