Les cas de justice impliquant des enfants demandent une attention et une approche psychologique particulières. La délicate question de l’accueil et du traitement offert aux jeunes victimes ou témoins avant, durant et après leur présentation devant une cour de justice figure parmi les préoccupations du Directeur des poursuites publiques (DPP). Trois experts américains en droit et en procédures policières du United States Attorney’s Office et du Federal Bureau of Investigation (FBI) animeront un atelier de formation de trois jours à partir de demain à l’hôtel Intercontinental à Balaclava.
« Children as Victims and Witnesses in the Criminal Justice System » est une formation organisée à l’initiative du bureau du DPP en étroite collaboration avec l’ambassade américaine et le U.S. Department of Justice/OPDAT. Elle est principalement destinée aux professionnels des différents secteurs concernés qui sont amenés à travailler avec des jeunes devant se présenter en cour, à savoir hommes de loi, policiers, prosecutors, juges et magistrats, travailleurs sociaux, psychologues, Probation Officers, fonctionnaires des divers ministères et d’organisations gouvernementales oeuvrant pour le bien-être des enfants.
L’atelier sera mené par trois conférenciers experts dans leurs domaines respectifs et abordera entre autres sujets, les droits des enfants victimes ou témoins, les techniques d’interrogatoire, les techniques d’investigation médico-légales et le trafic d’enfants. Tara C. Neda interviendra sur le thème « Child Victim and Witness Rights ». Ancienne prosecutor qui compte une vingtaine d’années d’expérience comme United States Department of Justice Assistant, elle a travaillé notamment sur des cas de crime organisé, trafic de drogue, corruption et blanchiment d’argent, et délits violents. Elle a également été responsable de la Violent Crime Section du United States Attorney’s Office du Nouveau-Mexique, un département qui est chargé d’engager des poursuites dans des cas de violence criminelle sur des enfants. Son expertise a été sollicitée pour la formation et l’amélioration des systèmes de justice en Afghanistan, au Cameroun, Bénin, Yémen, Kenya et au Laos.
Pour leur part, Stephanie Knapp et Stacey Smiedala du FBI, interviendront sur le thème « Multi-disciplinary team approach to working with child victims and witnesses in the criminal justice system ». Mme Knapp est une forensic interviewer, experte de cas d’enfants victimes ou témoins dans le système fédéral de justice criminelle. Elle est aussi une travailleuse sociale diplômée et formatrice spécialisée pour des agents du FBI. Son collègue Stacey Smiedala est un agent spécial du FBI, expert en enquête criminelle, en techniques d’interrogatoire dans des cas d’abus et d’exploitation d’enfants. Il est diplômé en sociologie, en criminologie entre autres.
L’ouverture de cet atelier de formation sera faite par la Puisne Judge Ahfoon Chui Yew Cheong en présence du U.S. Embassy Political Officer David Campbell, du chargé d’affaires américain Troy D. Fitrell et du Directeur des poursuites publiques Satyajit Boolell. La première journée sera consacrée aux « non-legal professionnals », fonctionnaires et travailleurs sociaux qui sont en contact avec des enfants sur une base régulière et routinière et le deuxième jour aux représentants de la loi : policiers, prosecutors, avocats de la défense, juges et magistrats.