C’est au ministre des Administrations régionales qu’ont été confiés les préparatifs dans le cadre du pèlerinage au caveau du Père Laval dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 septembre  à Sainte-Croix. Hervé Aimée a présidé cette semaine une réunion à cet effet avec les parties concernées.
« Selon le calendrier établi, tout doit être prêt au plus tard le jeudi 8 septembre au matin », a confié au Mauricien le ministre des Administrations régionales. Une réunion a eu lieu mercredi avec notamment les représentants de la fabrique de l’église Père Laval (dont le curé, le Père Bernard Hym), de la municipalité de Port-Louis, des ministères des Infrastructures publiques, de l’Environnement, du Tourisme, de la National Development Unit (NDU) et la député Aurore Perraud.
« La veille, il y a eu une réunion ministérielle à laquelle ont participé le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc, les ministres Suren Dayal et Deva Virahsawmy, entre autres », a ajouté Hervé Aimée. Le réasphaltage des divers accès menant au tombeau du Père Laval, le défrichement des terrains vagues, l’installation de points de lumière, l’enlèvement des carcasses de voitures rouillées se poursuivent, selon le ministre des Administrations régionales. Il reste encore à enlever les structures des marchands de la foire d’Abercrombie en bordure de la Route Nicolay, le remplacement des mains courantes. Des toilettes mobiles sont également prévues.
« La sécurité des pèlerins et le respect de ce lieu de prière restent notre priorité », soutient Hervé Aimée. Le ministre prévoit à cet effet une rencontre avec les représentants de la police. Une grande rencontre est prévue mardi dans la région pour constater l’avancée des travaux. Depuis quelques années, un Service Père Laval a été mis en place par les responsables de la paroisse pour assurer le respect de ce lieu de culte et veiller au bon déroulement du pèlerinage.
Jacques Désiré Laval est né le 18 septembre 1803 dans le village de Croth en Normandie (France). À l’âge de 8 ans, il déclare qu’il veut être prêtre ou médecin. Il sera les deux. Après des études de médecine à Paris, il exerce quelques années comme médecin à St-André en Normandie. À 32 ans, il entre au séminaire St-Sulpice. Après ses études de prêtrise, il est nommé curé de Piterville en Normandie. C’est là que Mgr Collier vient le chercher pour l’emmener à l’île Maurice, où il arrive le 14 septembre 1841.
Dès 1842, Jacques Désiré Laval se consacre totalement à sa mission auprès des Noirs. Le 9 septembre 1864, après 29 années de travail incessant, dont 23 à Maurice, il décède à la cure de la Cathédrale. Un cortège de 40 000 personnes l’accompagne à sa dernière demeure, au pied d’une grande croix qu’il avait élevée à Sainte-Croix.
Le Père Laval a été béatifié par le Pape Jean-Paul II le 29 avril 1979 en la basilique Saint-Pierre de Rome. C’était alors la toute première béatification de Jean-Paul II, qui a placé son pontificat sous la protection de ce missionnaire.