La situation est des plus catastrophiques au niveau de nos réservoirs d’eau. Outre Mare aux Vacoas qui en est à son point le plus bas ces derniers jours avec seulement 26,5%, les autres points d’eau autour de l’île s’assèchent également davantage de jour en jour. Principalement dans le sud de l’île où la Central Water Authority (CWA) a décidé de revoir, dès demain, ses fréquences de distribution d’eau. Contre 8h par jour ces derniers temps, les habitants du Sud ne recevront l’eau que durant 6h à compter de demain, soit entre 3h et 6h et entre 15h et 20h. La CWA compte approvisionner les régions du Sud situées en hauteur, à l’instar de Chemin Grenier et St Félix, entre 17h et 21h. La région Sud aussi connaîtra des changement dans la distribution d’eau qui se fera entre 3h et 9h et entre 15h et 21h quotidiennement. La distribution se fera entre 9h et 15h et entre 21h et 3h dans les villages situés en hauteur, dont Providence, Petit Paquet, St Julien d’Hotman, Montagne Blanche, Quatre Soeurs et Deux Frères. 
Par ailleurs, on apprend que si les grosses pluies prévues pour la 2e semaine de décembre tardent encore à tomber, la CWA a préparé différents scénarios. Outre l’exploitation des nappes phréatiques et autres rivières jusqu’ici sous réserves et pour lesquelles la CWA a sollicité le concours du secteur privé, l’organisme n’écarte pas la possibilité de réduire une nouvelle fois la distribution d’eau sur le Plateau Central où la situation est toujours très critique. Dans ce cas extrême, la distribution d’eau qui se fait déjà à compte-gouttes, se fera une fois chaque deux jours.  
———————————————————————————————————————————
Augmentation des tarifs d’eau potable et des eaux usées: Les travailleurs sociaux résolument contre
« Aret fer dominer ». Ce slogan, parmi d’autres, du Front Commun des Travailleurs Sociaux (FCTS) résume l’opposition face à la hausse des tarifs d’eau potable et des eaux usées prévue janvier 2012. Aux côtés de Jayen Chellum, secrétaire de l’Association des Consommateurs de Maurice, et quelques membres du Collectif Azir Moris, les travailleurs sociaux, dont entre autres Eddy Sadien, Salim Muthy ont manifesté pacifiquement devant les locaux de la Central Water Authority (CWA), la semaine dernière. Un geste pour attirer l’attention de la CWA et des autorités sur la situation précaire concernant la distribution d’eau dont une hausse des tarifs serait injustifiée en cette période de sècheresse.
En dépit des revendications, la CWA reste ferme, insistant sur le fait que la hausse de 35% des tarifs d’eau est plus que nécessaire. Comparé à d’autres pays de la région, le prix de l’eau par mettre cube à Maurice est minime, souligne un préposé de l’organisme, faisant ressortir que depuis 2002, le prix de l’eau n’avait connu aucune hausse. « Il faut également penser aux investissements de la CWA pour pouvoir assurer la distribution d’eau à travers le pays », dit-il. Mais pour les membres du FCTS, « le peuple ne peut pas payer pour l’incompétence des nominés politiques de la CWA ». « Tou gouvernma kinn vinn inn fail lor dossier delo. Zordi pe dir lepep payé alor ki delo pou nou cuit manzé mem napa ena », disent-ils. 
Réclamant un Fact Finding Commitee (FFC) sur la situation à Mare aux Vacoas, notamment en ce qui concerne le détournement éventuel de l’eau de ce réservoir par des opérateurs privés pour leurs activités commerciales et touristiques, le FCTS annonce que si rien n’est fait, il prendra des actions fermes aux côtés du peuple pour dénoncer les abus. Cette première manifestation est le début d’une série d’autres actions que compte entreprendre le FCTS pour tenter de faire reculer le gouvernement sur sa décision d’augmenter les tarifs d’eau et des eaux usées. Le FCTS annonce l’organisation d’un water walk d’ici la fin de l’année et auquel sera conviée toute la population.