Longtemps, l’Afrique a dépendu de technologies développées à l’étranger. Mais un système kenyan de transfert d’argent par téléphonie mobile, qui a révolutionné la vie quotidienne de millions d’habitants de ce pays d’Afrique de l’Est, part aujourd’hui à la conquête de l’Europe.
Le continent africain, à l’exception de quelques rares pays – à l’instar de l’Afrique du Sud et l’Afrique du Nord – continue, en de nombreuses matières, à dépendre de l’Occident, et ce pour des raisons principalement budgétaires, ces pays n’ayant tout simplement pas les moyens d’investir dans la recherche et les nouvelles technologies, les priorités étant définitivement ailleurs. Mais ce modèle pourrait bien changer. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à déjà donner le ton. C’est notamment le cas du Kenya, où a été mis au point un système de “paiement mobile” unique, au point qu’il est désormais parti à la conquête de l’Europe.
Le système M-Pesa (M pour mobile, Pesa signifiant “argent” en langue swahili), qui permet, via un simple téléphone mobile, d’envoyer et de recevoir de l’argent, et de payer biens et services, s’implante désormais en Roumanie. “De l’Afrique de l’Est à l’Europe de l’Est, c’est quand même phénoménal quand on y pense”, explique à Nairobi Michael Joseph, qui dirige le secteur “argent mobile” de Vodafone.