Infotech semble avoir perdu de son souffle original — malgré la bonne volonté des organisateurs à vouloir le rendre attrayant — et confirmer l’impression qu’il s’est transformé en une foire aux objets informatiques plutôt que d’être un véritable salon censé créer le « wow effect ».
Le technophile confirmé ne reviendra sans doute pas émerveillé de ce salon « grand public » mais le Mauricien lambda pourra toujours trouver son compte puisque sous un même toit, il a la possibilité de voir et toucher les différents produits et surtout de bénéficier des échanges avec des vendeurs qui se montrent généralement plus disponibles à répondre aux sollicitations du public.
Le salon continue d’attirer de nombreux curieux et il n’existe point de doute concernant l’affluence attendue jusqu’à dimanche au Centre de conférence Swami Vivekananda, à Pailles. Les organisateurs s’accrochent d’ailleurs au nombre de visiteurs au salon d’année en année, dépassant la barre des 80 000. C’est aussi l’objectif ciblé pour la 19e édition du salon Infotech, qui a lieu au lendemain de la présentation du nouvel iPhone.
Plusieurs entreprises profitent de cette occasion pour lancer des nouveaux produits et services, des exclusivités sur le marché mauricien. Les visiteurs ont donc jusqu’à ce dimanche pour visiter la trentaine d’exposants, découvrir ou redécouvrir les derniers produits, les logiciels ou applications, repérer les usages et les tendances actuelles en matière de technologie. Les visiteurs ont la possibilité de faire des achats dans l’espace shopping. Des bornes Wi-Fi ont également été installées pour permettre aux visiteurs de surfer gratuitement sur internet et une gaming zone a été aménagée.
Point d’innovations fracassantes cette année si ce n’est qu’au stand d’Orange, la nouvelle tablette suscite un réel intérêt de la part du public, à en juger d’après le nombre de curieux réunis autour des responsables de stands en pleine démonstration. Il s’agit de la tablette la moins chère sur le marché mauricien avec des offres que l’opérateur propose en amont.
Pour les entreprises, le salon Infotech regorge aussi de nouvelles technologies liées à la sécurité et aux contrôles d’accès, comme par exemple le système de reconnaissance biométrique reposant sur l’identification de l’iris.
Les visiteurs pourront trouver une formation ou un emploi sur l’espace de recrutement où les employeurs pourront aller à la rencontre de leurs potentiels futurs employés. Euro CRM est à la recherche de nouvelles recrues pour son deuxième centre situé à la NG Tower à Ébène. Lucinda Sutton, chargée de recrutement, précise qu’une centaine de postes sont à pourvoir dans les domaines suivants : téléconseillers, télévendeurs, superviseurs et formateurs. Les personnes intéressées ont l’occasion de s’inscrire sur place et en savoir en peu plus sur la formation et les conditions de travail.
Le salon, qui ressemble de plus en plus à « enn lafwar computer », vaut quand même une petite visite, si ce n’est que pour profiter de l’entrée gratuite et des autobus tout aussi gratuits pour s’y rendre. Autre point regrettable : Chez certains exposants, on sent un manque d’efforts dans la présentation ou la qualité des stands ou au niveau de l’enthousiasme de ses représentants.