Jumeler Port-Louis et Karachi, capitale économique du Pakistan, c’est ce qu’ont souhaité le ministre des Administrations régionales Anwar Husnoo et le leader de l’opposition de l’Assemblée provinciale du Sindh, Khawaja Izhar Ul Hassan. Cette rencontre en début de semaine a permis de faire un survol de la situation économique et politique prévalant dans les deux pays, et de discuter des possibilités d’échanges culturels, politiques et commerciaux entre Maurice et le Pakistan.
« Karachi a le potentiel de s’allier à Port-Louis, tant les deux concentrent les sièges sociaux des plus grandes entreprises économiques », a déclaré Khawaja Hassan, faisant ressortir que Karachi se métamorphosait petit à petit « en un centre émergent de l’Asie de l’Ouest ». Qualifiant Maurice de « nation avec d’énormes potentiels dans le commerce », il a également annoncé qu’une importante délégation entamerait bientôt une visite de prospection dans l’île. Le Sindh est la troisième plus grande province pakistanaise, avec 55 millions d’habitants en 2012, soit plus d’un quart de la population du pays. Sa capitale est Karachi, principale ville du Pakistan et ancienne capitale nationale.
« Nous avons parlé de l’élargissement des avenues de coopération dans divers secteurs, dont la santé, l’alimentation et le commerce. Nous avons aussi évoqué des sujets qui pourraient aider les deux pays à resserrer les liens bilatéraux, comme augmenter le flux touristique, ou encore encourager les hommes d’affaires à se déplacer dans les deux pays », a déclaré Anwar Husnoo. Selon lui, son interlocuteur a compris que l’île Maurice, qui est perçue comme étant une plateforme dynamique vers l’Afrique, est « un pays qui est ouvert au commerce et qui est prêt à aider ».