Jameel Peerally, animateur du mouvement Free Palestine Mauritius, a demandé au gouvernement de faciliter les démarches en vue de l’adoption de 100 orphelins palestiniens âgés de moins de 12 ans. « Beaucoup de Mauriciens, musulmans et chrétiens, sont disposés à en adopter », a-t-il dit lors d’une conférence de presse organisée hier pour faire le bilan de la marche symbolique initiée par cette organisation à Port-Louis vendredi dernier. Plusieurs autres activités, dont un rallye à moto, sont prévues dans les prochains jours à travers le pays pour soutenir la lutte palestinienne.
Jameel Peerally a appelé l’Onu à faciliter la tâche des Mauriciens souhaitant adopter des enfants palestiniens. « Je compte personnellement adopter un enfant et nombreux sont nos frères musulmans et chrétiens à vouloir en faire de même. Anou donn zot enn safe haven pou viv », a-t-il lancé. S’agissant de la marche de vendredi dernier, M. Peerally s’est dit satisfait de la participation des Mauriciens. « C’est un bel exemple de solidarité. Nous avons montré que même petite, la voix des Mauriciens s’est fait entendre dans le monde et qu’elle ne restera pas tranquille face à l’injustice », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que le mouvement « ne baissera pas les bras, car le génocide commis envers le peuple palestinien devient de plus en plus sanglant ».
Pour sa part, Salim Muthy, autre animateur du mouvement, s’est dit également satisfait des propos du Premier ministre au sujet de « l’agression militaire israélienne » contre Gaza. Comme c’était le cas à l’occasion du massacre de la population tamoule au Sri-Lanka, Salim Muthy demande à Navin Ramgoolam de « faire la même chose » en ne se rendant pas à l’invitation de Barack Obama en septembre prochain. « Puisqu’il a dénoncé l’agression israélienne contre les Palestiniens, et qu’il s’est aussi dit en faveur du boycott des produits israéliens, nous lui demandons de boycotter cette rencontre avec le président américain », a-t-il fait ressortir.
Salim Muthy a également dénoncé la « lenteur des Nations Unies à prendre une décision » au sujet du « massacre des Palestiniens » par Israël. « Ban Ki-moon se fait photographier avec des personnalités mondaines alors que des gens sont en train de mourir sous les bombes », a-t-il dit. Et de déplorer « l’incapacité de la Ligue arabe à intervenir » dans ce conflit. « Cette organisation est tout aussi coupable du massacre des Palestiniens qu’Israël », a-t-il ajouté.
Salim Muthy a par ailleurs demandé aux organisations islamiques de ne pas permettre aux politiciens d’utiliser la fête Eid, qui sera célébrée la semaine prochaine, « pour parler de la Palestine, du haj, de l’Amicale, de la Syrie et du poste d’ambassadeur », entre autres. « Sa aplik pou tou ban politisien, y kompri Premye minis, VPM ek lider lopozisyon. »