Depuis ce matin, les hommes du CID de l’Eastern Division et de la Major Crime Investigation Team tentent de résoudre un véritable casse-tête. Le cadavre d’une touriste étrangère, complètement nue, a été retrouvé sur la plage de Palmar. La victime portait des traces de blessures au visage et n’avait aucune pièce d’identité susceptible de permettre aux policiers de progresser dans leur enquête.
Découverte macabre tôt ce matin à Palmar. Le corps d’une ressortissante étrangère a été retrouvé sur la plage publique. Pour l’heure, l’identité de la victime n’a pas encore été établie par les enquêteurs, dont la Major Crime Investigation Team. Compte tenu des traces de blessures relevées sur la touriste, la police traite cette affaire comme un “Suspected Foul Play”. Toutefois, les conclusions de l’autopsie, prévue dans le courant de l’après-midi, seront déterminantes pour l’orientation de l’enquête.
A ce stade, ce cas est présenté comme un “Suspected Foul Play”, même si, dans les milieux proches de la police, on refuse de confirmer ou d’infirmer ce détail, faisant de cette affaire le premier “Murder Case” de l’année. L’examen post mortem, prévu en début d’après-midi – et pratiqué par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre –, devra cependant établir les véritables causes du décès, de même que l’heure de la mort, tout en confirmant ou non la thèse du “Foul Play”.
Des témoignages glanés dans la matinée indiquent que des habitués de la région avaient remarqué la présence inhabituelle de ce corps tôt ce matin en faisant leur jogging sur la plage publique de Palmar. Le cadavre de la touriste se trouvait sur des rochers, pratiquement en face de l’établissement hôtelier La Palmeraie. La direction de l’hôtel affirme que la victime ne faisait pas partie de sa clientèle.
Aussitôt avertis, des policiers affectés au poste de police de Belle-Mare se sont rendu sur les lieux. Là, ils ont découvert la ressortissante étrangère, laquelle était complètement nue et avait été dépouillée de tous ses effets personnels. Un premier examen du cadavre effectué sur place par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungagin, a permis de relever des traces de blessures sur son visage, poussant les enquêteurs à évoquer la possibilité d’un “Foul Play”.
L’une des priorités des enquêteurs du CID de l’Eastern Division et de la Major Crime Investigation Team (MCIT) est d’établir l’identité de la victime. Des tours opérateurs de l’Est de même que d’autres régions ont été invités par la police à rapporter formellement au 999 tout cas de touriste porté manquant depuis le week-end au moins. Entre-temps, les recherches se poursuivent au niveau des fichiers pour relever tout cas de disparition signalé à la police. L’enquête se poursuit.