• Feyzal Ally Beegun sommé par la police de s’expliquer sur le rassemblement devant le PMO, le 7 mars, suite au licenciement de quelque 1 300 employés du groupe de Thierry Lagesse

Les licenciés de Palmar Ltd ont tenu une manifestation pacifique devant la Government House et la firme BDO ce lundi 18 mars. Ils dénoncent le fait d’être toujours sans réponse du gouvernement et de l’administrateur judiciaire, Afsar Ebrahim, concernant leur compensation. Ces anciens employés de Thierry Lagesse exigent une indemnité pour leurs années de service. Par ailleurs, le syndicaliste Feyzal Ally Beegun a été convoqué par la police suivant le rassemblement devant le PMO.

Ils ne veulent pas baisser les bras. Ces licenciés du Palmar Group, auparavant affectés aux usines de Rivière-du-Rempart et de Flacq, veulent obtenir leurs compensations, suivant la fermeture le 22 février. Le 7 mars dernier, ils avaient rendez-vous avec le ministre du Travail, Soodesh Callichurn. Aucune solution n’a pu être dégagée. Mécontents du fait que le ministre n’ait pas pu se prononcer sur la compensation, les licenciés avaient décidé de se rendre devant le Prime Minister’s Office, espérant une rencontre avec Pravind Jugnauth.

Deux semaines plus tard, ils n’ont toujours aucune réponse des autorités. Ni de l’administrateur judiciaire, Afsar Ebrahim, de la firme BDO. Raison pour laquelle ils ont décidé de manifester ce matin devant la Governement House et les locaux de BDO. Le syndicaliste Feyzal Ally Beegun explique : « C’est une manifestation pacifique, avec 11 personnes. Nous n’avons pas prévu de grand rassemblement. Les licenciés veulent simplement rappeler qu’ils attendent toujours une réponse des autorités et du Receiver Manager. Ce n’est pas possible que des personnes qui ont travaillé pendant 20 à 30 ans dans une usine se retrouvent à la rue du jour au lendemain sans un sou. Il faut que cesse cette pratique. »

Feyzal Ally Beegun dit également avoir été convoqué par la police pour s’expliquer sur le rassemblement du 7 mars dernier, devant le PMO. « J’ai reçu un appel du SP Gungah, qui m’a dit de venir m’expliquer sur la manifestation. Je lui ai fait comprendre qu’il n’y a jamais eu de manifestation. Nous nous étions simplement rassemblés au Jardin de la Compagnie en vue de notre rencontre avec le ministre du Travail, Soodesh Callichurn. Comme les travailleurs n’ont pas eu de satisfaction, je me suis rendu au PMO pour m’enquérir sur une lettre que j’avais déposée quelques jours plus tôt. »

Toutefois, ajoute le syndicaliste, il a reçu un nouvel appel du poste de police de Pope Hennessy, cette fois lui disant qu’il était attendu pour des explications. « Je leur ai répété la même chose. S’ils veulent absolument me parler, j’irai les voir quand j’en aurai le temps, mais je maintiens qu’il n’y a jamais eu de manifestation devant le PMO. »