Une retraitée de Camp-des-Embrevades, Pamplemousses, âgée de 82 ans, a été attaquée par deux malfrats dans sa maison, où elle vit seule. Dans sa déposition au poste de police vendredi matin, l’octogénaire a expliqué qu’elle avait sécurisé sa maison la veille avant de partir se coucher. Ayant une envie pressante pendant la nuit, elle s’est rendue aux toilettes, qui se trouvent à l’extérieur. C’est alors que deux malfrats, connus dans la localité pour être des toxicomanes, ont surgi après avoir escaladé son mur d’enceinte.  
Les malfrats l’ont alors violemment bousculée avant de l’emmener dans sa chambre. Ils ont ensuite obligé la vieille dame a se coucher pour ensuite la bâillonner puis lui attacher les pieds avec un châle afin de l’immobiliser. Les voleurs se sont alors dirigés vers un canapé, ou la retraitée cachait son argent, et ont fait main basse sur Rs 7 400 et des bijoux fantaisies. Leur forfait commis, les voleurs se sont enfuis, abandonnant leur victime, qui souffre de problèmes cardiaques, au bord de l’étouffement.
Après avoir défait ses liens, l’octogénaire s’est précipitée chez ses voisins pour chercher de l’aide. Des policiers de Pamplemousses sont ensuite arrivés aux alentours de 2h vendredi pour enregistrer sa version des faits et recueillir une description des malfrats. Même si elle s’est plainte de douleurs, la vieille dame n’a pas souhaité être admise à l’hôpital, se contentant des premiers soins avant de rentrer chez elle. Entre-temps, une équipe du SOCO avait inspecté sa maison et relevé des indices.
La CID de Terre-Rouge a appréhendé deux suspects soupçonnés d’être les auteurs de ce vol avec violence. Ces derniers, qui nient les accusations portées contre eux, ont été placés en détention. L’enquête se poursuit sous la supervision du surintendant Banarsee.