Après une panne de presque plus de six heures, le réseau d’Orange a été rétabli à 13 heures hier. Pour le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, Tassarajen Pillay Chedumbrum, cette situation, qui a causé la panique chez les personnes n’ayant pu contacter leurs proches, est jugée inacceptable. Dans une déclaration au Mauricien, le ministre Pillay soutient que l’ICTA sera appelée à enquêter sur cette situation. « S’il faut prendre des actions, on le fera », a affirmé le ministre.
Ce problème de communication expliqué par Orange comme une saturation de réseau en raison d’un grand nombre d’abonnés effectuant plusieurs appels en même temps a provoqué la colère du ministre des TIC. Dans une déclaration au Mauricien ce matin, Tassarajen Pillay Chedumbrum a une fois de plus déploré la « mauvaise communication d’hier ». C’est dans ces moments là, a-t-il souligné, que les personnes doivent avoir le plus de contacts avec leurs proches.
« C’est un malheur qu’un réseau téléphonique nous ait lâché. J’ai moi-même eu des problèmes de communication », dit Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ne mâchant pas ses mots envers Orange, le ministre a soutenu qu’« une compagnie ne doit pas seulement réaliser des profits par milliards. Elle doit aussi servir le public et répondre au contrat avec l’ICTA qui sera d’ailleurs appelée à mener une enquête. S’il faut prendre des actions, on le fera. »
Bien que le réseau d’Orange a été rétabli, plusieurs abonnés étaient toujours privés du service. Ceux concernés sont conseillés d’éteindre leur téléphone et de la rallumer après une quinzaine de minutes. Ce qui permet à l’abonné de procéder à une mise à jour et de se reconnecter du réseau auquel il a été cut off depuis quelque temps.